Louis Arlette présente son EP « A Notre Gloire »

Par 20/10/2017

Louis Arlette a sorti il y a quelques jours son EP « A Notre Gloire » dont est extrait le single du même nom, avant l’arrivée de son premier album, « Sourire Carnivore » prévu pour le 19 Janvier 2018. Il nous parle de ses projets et concerts dans les Instants Privilégiés !

Louis Arlette revendique le fait d’appartenir à la famille de la chanson française puisqu’il chante en français, mais il revendique aussi son originalité. Si des groupes comme The Cure, Depeche Mode, Kraftwerk, The Beatles, Radiohead, la musique industrielle dans son ensemble, l’ont influencé, il n’est pas passé à côté du Pop Rock francophone. Indochine, Rita Mitsouko, Taxi Girl ou Etienne Daho l’ont fait vibrer longtemps, ainsi que la chanson plus traditionnelle, des maîtres tels que Brel, Brassens, Gainsbourg et Vian. « Je pense que c’est important de réfléchir à son style parce que c’est grâce à ça qu’on va réussir à transmettre sa personnalité. C’est un peu ce qu’on essaie de faire quand on fait de la musique et de l’art en général. Je sais que les étiquettes c’est toujours très dangereux, mais moi je me revendique de la chanson française et c’est pop rock au sens large. Mais évidemment, je suis très attaché aux musiques sombres et particulièrement aux courants industriels. Je pense que ça se retrouve beaucoup dans cet EP ». Dans son nouvel EP « À notre gloire » et sur l’album, ses premiers morceaux engagés sur le plan politique et éthique font leur apparition. L’humain se dérobe à sa part de responsabilités sur les évènements: trop d’ego, de suffisance, voire de médisance («À Notre Gloire»), il déplore la non maîtrise du temps qui passe et de nos destins respectifs («À La Dérive»). Heureusement, derrière l’obscurité se cache la lumière et l’espoir. Il est venu le temps du réveil, de la conscience de ce que l’on est, de l’action dans « Le moment est venu», un titre qui reflète son état d’esprit actuel : « C’est une belle introduction et c’est un morceau qui résume assez bien cet état d’esprit dans lequel je suis en ce moment. Non seulement parce que cet EP sort et aussi parce que c’est la première fois que je commence à travailler avec des musiciens. Je me sens enfin libre, enfin libre sur scène de pouvoir chanter, ça faisait un moment que j’attendais ça ».

Ses années de Conservatoire, section violon et piano, ainsi que ses expériences en orchestre lui ont apporté de solides bases musicales. Ses années à la Faculté de Paris 8 en musicologie et son école d’ingénieur du son, la SAE, aussi. Il joue sur scène avec un waterphone, une sorte « de casserole sophistiquée, avec des tubes qui sont accordés. Ça se joue avec un archet, c’est peut-être ce qui me reste de mes années passées à l’orchestre ».

Remarqué par le groupe AIR alors qu’il n’est qu’étudiant dans son école d’ingénieur du son, Louis Arlette collabore avec le duo de légende pendant quelques années particulièrement formatrices. Un bonheur ne venant jamais seul, il travaille également sur de nombreux projets liés au monde de la mode, et notamment aux côtés de Jean-Paul Goude.

Louis Arlette a partagé l’enregistrement de son premier album, « Sourire carnivore », entre son propre studio (Le Bruit Blanc) et celui du groupe AIR (studio de l’Atlas), en compagnie du batteur Julien Boyé (Gush, Nouvelle Vague) et du guitariste Daniel Jamet (membre fondateur de La Mano Negra, Gaëtan Roussel et Saez).

 

Le live, l’aboutissement de son travail

Louis Arlette est fasciné par le live, qu’il considère comme un aboutissement de tout le travail qu’il a pu faire. Il aime beaucoup retravailler ses titres avec ses musiciens, afin d’intensifier l’énergie rock en live : « Le travail avec les musiciens permet d’ajouter des sensibilités différentes qui ne sont pas forcément les nôtres, comme par exemple la batterie qui est un élément très important et qui va changer énormément la vision que les gens vont avoir. C’est un peu comme une locomotive ».

Le chanteur interprète déjà des titres de son premier album en live, même s’il garde une part de surprise quant à la version présente sur le disque. « À Notre Gloire » et « À La Dérive » disposent quant à elles, de leur version live sur l’EP enregistré au studio Kremlin.

Louis Arlette sera en concert le 22 Novembre au Hasard Ludique à Paris. Retrouvez « À Notre Gloire » sur Hotmixradio Frenchy !

Les interviews

Radios associées

Pub

Facebook

Twitter

fermer Nous sommes en Facebook Live ☺ fermer
fermer REGARDEZ CE QUE VOUS ECOUTEZ ☺ fermer
Réduire
  • Loading..
  • 00:00

    Détacher le player

    Vous avez écouté

    AUDIO

    • MD
      • HQ
      • MD
      • SD

    Silence