Benjamin Siksou se confie sur son premier album

Par 06/11/2017

Benjamin Siksou a dévoilé son premier album « Au Chant Du Coq » le 22 septembre dernier. Emmené par les singles « Tomber Du Camion » et « Ça ira », le chanteur est venu nous présenter ce disque en Facebook Live, et nous a interprété un titre en live acoustique dans les Instants Privilégiés.

Révélé par l’émission « Nouvelle Star » en 2008, il aura fallu attendre neuf ans pour voir apparaître le premier album de Benjamin Siksou, intitulé « Au Chant Du Coq ». Une longue attente, qui laisse cependant place à un album mature, qui reflète l’identité du chanteur. « Pourquoi j’ai attendu 29 ans pour sortir mon premier album ? J’ai mis du temps à comprendre qu’un chanteur, c’est d’abord des chansons. Je devais me construire un répertoire avant de vraiment me lancer ». Ce disque pop (pour faire court car il contient bien des influences, bien des univers et bien des sentiments), de french pop comme il le dit en s’esclaffant, racé, fier et habité.

Benjamin Siksou a travaillé sur de nombreux projets, que ce soit de la musique ou du cinéma. Il a joué, entre autres, dans « La Vie D’Adèle » de Kechiche, « Trois Souvenirs De Ma Jeunesse » de Desplechin ou encore avec Sophie Marceau dans « La Taularde ». Ce qui le passionne le plus ? « C’est les projets, les rencontres. Je crois que c’est les rencontres surtout, que ce soit des metteurs en scène ou des musiciens, c’est d’avoir cette liberté là de passer d’un art à un autre ». Cela lui permet de s’exprimer également de façons différentes : « Quand on a aussi une pudeur à la base, ça permet de dire des choses qu’on n’aurait pas forcément dites comme ça ».

« Le Chant Du Coq » est, selon le chanteur, un réveil. « C’est un album qui dormait depuis longtemps, c’est plein d’espoir, c’est le jour qui se lève, le jour à venir. Il y a tout à faire ». Il a composé toutes les musiques, d’abord à la guitare. Les paroles, certaines, ont été co-écrites avec Pierre Grillet, Mahault Mollaret, et Ben Mazué. L’album a été enregistré en 2016, aux Pays-Bas, à Wijdenes un petit village situé à une heure d’Amsterdam, dans une église du 15ème siècle, complètement restaurée et transformée en studio. Benjamin Siksou a travaillé avec le producteur Reyn Ouwehand qui a joué aux côtés de Benjamin Biolay, Vanessa Paradis ou Stephan Eicher. « Il a apporté sa patte sur les arrangements. Moi j’étais plutôt organique et acoustique, et lui plus synthétique, avec des boites à rythmes, des synthés. C’est un beau mélange. J’ai été étonné parfois de ce qu’il a fait, mais c’est ce que j’attendais de lui. « Tomber Du Camion » ou « J’aurai Du Mal » ont quatre ou cinq ans, mais je lui ai demandé de m’étonner. Je ne voulais plus reconnaître les chansons ». Le titre « Matériel » a été un morceau important pour lui, un déclic pour cet album : « C’est un titre important dans ce qu’il raconte. J’avais à peu près la moitié de mes chansons à ce moment là, mais j’étais persuadé que l’album était là une fois que ce morceau est arrivé. Il y a quelque chose relevant de l’accomplissement que de mettre un point final à cette chanson. Je me suis dit que j’ai réussi quelque chose, et on a arrêté de se demander si on a les chansons ou pas, si on a les bons titres. On ne se pose plus de questions et on croit en nos convictions ».

En concert dans toute la France

Une série de dates est prévue dans toute la France, et passera le 8 Novembre à Brest, le 15 à Marseille, le 17 à St-Etienne, le 28 au Café De La Danse à Paris, le 5 Décembre à Lille, le 1er Février à Lyon et le 21 Mars à Besançon.

Retrouvez l’interview complète et le live de Benjamin Siksou sur « Ça Ira » en podcast sur notre chaîne Youtube et notre site, et écoutez-le sur Hotmixradio New et Frenchy !

Les interviews

Radios associées

Pub

Facebook

Twitter

X
fermer Nous sommes en Facebook Live ☺ fermer
Réduire
  • Loading..
  • 00:00

    Vous avez écouté

    AUDIO

    • MD
      • HQ
      • MD
      • SD

    Silence