Les Découvertes De La Semaine #5

Par 07/12/2017

Cette semaine dans les découvertes : Laurène et Louis, Laurie Darmon et Lewis Evans ! Ils sont venus nous présenter leurs projets respectifs dans les Instants Privilégiés, en Facebook Live. Ils nous ont également interprété leurs titres en live, à retrouver dès maintenant sur notre site et notre chaîne Youtube !

LAURÈNE ET LOUIS

Si leur tête vous dit quelque chose, c’est probablement parce que vous les avez vus lors de la saison 9 de la Star Academy, saison que Laurène avait d’ailleurs remportée. Le duo est aujourd’hui de retour avec un EP intitulé « Epon1me », emmené par le single « En Vie ».

Ils ont composé plus de cent titres et pourtant seulement trois ont passé le cap de l’EP. Laurène et Louis préfèrent prendre leur temps et sortir des morceaux qui vont parfaitement ensemble pour se faire connaître et pour que les gens puissent cerner le projet dans sa globalité, ainsi que leur univers. Dans ces trois titres, tous différents, on retrouve les influences du duo, electro-pop-folk, avec des arrangements réalisés par Louis. Ils ont également travaillé avec le réalisateur Kenzo Zurzolo et Marc Thonon qui a collaboré avec Louise Attaque ou encore Charlie Winston. Le mixage a quant à lui été effectué par Mark Plati qui a travaillé pour David Bowie et The Cure.

Avant de nous interpréter deux titres en live, nous leur avons demandé ce qu’ils préféraient : jouer en acoustique, ou avec tout leur matériel : « C’est difficile à dire, ça dépend vraiment du contexte. A la base on vient de la folk donc on aime tout ce qui est très épuré et très organique, mais en même temps, avoir la force de l’électro sur scène c’est vraiment quelque chose qui nous fait marrer et qu’on aime vraiment beaucoup ». Louis ajoute même que « l’acoustique c’est comme notre plus beau pyjama mais des fois on aime bien aussi mettre un beau costume ».

Aucune date n’est pour l’instant annoncée concernant la sortie d’un album. Le duo préfère se concentrer sur des concerts et sortir de nouveaux EP afin de se faire un nom. Retrouvez les lives de « Love Or Die » et « En Vie » dès maintenant en Facebook Live ou sur notre chaîne Youtube.

LAURIE DARMON

Après deux EP, Laurie Darmon est venue nous présenter son premier album, « Février 91 », sorti le 27 octobre. Avec des chansons écrites entre 16 et 24 ans, Laurie Darmon a voulu faire aboutir ses textes pour en faire un premier album et aller jusqu’au bout, un point important sans lequel elle n’arrivait pas à passer à autre chose. Dans cet opus, treize titres, mais on retiendra tout particulièrement « Février 91 » qu’on peut considérer comme un slam et qui raconte toutes les choses qui ont marqué sa vie jusqu’en juillet 2008. Si le texte vous prend au coeur, le clip, fait à partir de nombreuses archives personnelles de la jeunesse de Laurie, saura vous émouvoir et met parfaitement en image la chanson. Elle nous raconte comment lui est venue l’idée d’écrire cette chanson : « Je n’ai même pas eu l’idée, je n’ai pas spécialement réfléchi à faire un titre comme ça. C’est sorti tout seul après que j’ai terminé tous les titres. On en était au mix et je me souviens que je rentrais, j’étais dans le métro, je rentrais de l’écoute qu’on avait fait. J’ai commencé à écrire le début du titre sans vraiment savoir ce que ça allait devenir. Ça m’a plu, ça m’a fait du bien de replonger dans ces souvenirs là. Je me suis rendu compte que j’avais une mémoire assez précise que je ne soupçonnais pas spécialement. Du coup j’ai continué et parallèlement j’étais aussi en train de faire de la musique, de composer une musique assez instrumentale au piano avec des cordes. Du coup je me suis dit pourquoi pas essayer d’allier les deux. Au début je ne pensais pas la mettre dans l’album et c’est mon manager qui m’a dit qu’il fallait qu’elle y soit ».

Si l’écriture de Laurie Darmon emprunte plusieurs voies, elle nous ramène toujours à l’origine, Février 91, le début d’une décennie d’influences musicales majeures, MC Solaar, Will Smith ou Lauryn Hill. Sans parler des plus anciennes, Christophe (pour qui elle écrit trois titres de son dernier album), Barbara, Reggiani, Sanson…  Février 91, date ordinaire inscrite au dos d’une photo de soi qu’on regarde comme la photo d’une autre, qui donne son titre et son final à l’album pour remonter le cours du temps et enfin comprendre. Février 91, où le chiffre secret d’une mélancolie urbaine, intime et entêtante.

Écoutez « Je Pense » sur Hotmixradio New, et retrouvez les lives de « La Rage Au Corps » et « Désirs Interdits » dans le Facebook Live, ou sur notre chaîne Youtube !

LEWIS EVANS

On termine les découvertes de la semaine avec Lewis Evans qui nous a présenté son album sorti il y a un peu plus d’un mois, « Man In A Bubble », emmené par un premier single, « Spring », qui est paru quant à lui en juin, et qui démontre toute la maîtrise de Lewis Evans à composer des airs qui touchent immédiatement le public. Cette chanson folk dont la mélancolie joyeuse est follement contagieuse vous donnera à coup sûr une furieuse envie de siffler toute la journée.

Après « Halfway to paradise », album aux collaborations prestigieuses (Keren Ann, Gaëtan Roussel, David Sztank) et une tournée de plus de 40 dates, le chanteur anglo-normand revient avec « Man in a Bubble », un deuxième opus solo très riche et porté par des musiciens rares (Howard Schmengen, accordéoniste virtuose canado-autrichien, Winnie, violoniste coréenne, Talisker, etc.).

ADN rock british, ondes pop-psychédéliques, variations folk-blues, riffs de guitare d’Afrique de l’Ouest, chanteur d’opéra, instruments orientaux, surprises jazzy, « Man in a Bubble » offre un éclectisme sonore foisonnant au service de compositions traversées par des ombres mythiques, des Beatles à Oasis, de Simon & Garfunkel à Devendra Banhart. Il nous a parlé de la composition de ses titres : « Toutes les chansons, je les compose avec la guitare classique, mais c’est vrai qu’il y a énormément de sonorités. En tout cas l’idée à la base c’était de faire un album très simple, très pop, et après les arrangements derrière je ne voulais pas aller dans une sorte de côté sauvage, ou un truc fou fou. Je voulais que ça reste toujours organique, et avec des instruments assez nobles comme le violoncelle, comme la harpe… ».

Une richesse maîtrisée qui n’a rien d’étonnant : enfant de Liverpool, ado de Saint-Lô, adulte cosmopolite, Lewis Evans s’est tissé une élasticité artistique hors normes qu’il met au service de projets toujours plus originaux et audacieux. Nomade caméléon, Lewis Evans propose une musique en prise directe avec le monde, multicolore, instinctive et sans frontières. « Man in a Bubble » en est la synthèse éclatante.

Lewis Evans nous a fait le plaisir de nous interpréter « All The Night » en Facebook Live. Vous pouvez retrouver cette version acoustique dès maintenant sur notre chaîne Youtube, et dans la playlist ci-dessous ! Si vous êtes sur St Lô, l’artiste y sera en concert le 23 décembre prochain, au Normandy.

Retrouvez les lives de Laurène et Louis, Laurie Darmon et Lewis Evans, ainsi que les clips de ces artistes dans notre playlist Youtube :

Radios associées

Pub

Facebook

Twitter

X
fermer Nous sommes en Facebook Live ☺ fermer
Réduire
  • Loading..
  • 00:00

    Vous avez écouté

    AUDIO

    • SD
      • HQ
      • MD
      • SD

    Silence