Arthur H nous parle de son album « Amour Chien Fou »

Par 05/02/2018

«Amour Chien Fou» le 10ème album studio d’Arthur H est sorti fin janvier, et à cette occasion, le chanteur nous a fait le grand plaisir de venir nous le présenter en Facebook Live dans Les Instants Privilégiés.

Arthur H est un acrobate, qui poursuit sa route tout en élégance et poésie, avec ce double-album éclectique et fascinant, dans lequel on retrouve le titre «La Boxeuse Amoureuse», au clip chorégraphié par la danseuse étoile Marie-Agnès Gillot accompagnée de Roschdy Zem, et réalisé par sa compagne Léonore Mercier.

Cette dernière à également écrit deux chansons et parsemé le disque de surprises vocales et sonores, comme des sons de gongs enregistrés à Bali, rassemblés en une chanson : «Le passage (Gong Song)». Un univers sonore sur lequel Arthur H et Léonore Mercier ont beaucoup travaillé, et pour lequel ils ont même créé un dôme géant, le Synesthesium, permettant une immersion 3D dans le son et la lumière que vous pouvez découvrir en cliquant là.

Arthur H nous offre ici 2 disques de 9 chansons et 40mn chacun, qui ont pris leur inspiration tout autour du monde, de Mexico à Tokyo, en passant par Bali et Paris, des voyages qui ont donné leur rythme et leur âme à la musique d’«Amour Chien Fou».

Après avoir été imaginé lors des escales de son tour du monde, le disque a été conçu et enregistré à Paris, à la Maison de la Poésie, puis mixé et masterisé à Montréal.

Il a aussi retrouvé son ami de toujours Nicolas Repac, co-réalisateur aux samples fantastiques et aux guitares envoûtantes.

«Il y a un album lent et un album plus rapide, le premier disque qui s’appelle «Amour» est une collection de ballades atmosphériques, douces, un voyage sonore dans lequel on peut se perdre un peu, avec un final, 2 chansons à la fin qui sont très cosmiques…, «…» et puis un disque plus énervé, plus danse, plus énergétique, qui est «Chien Fou. «…» L’idée à la base était de faire 2 disques différents avec 2 personnalités différentes.»

Mais «Amour Chien Fou» est surtout un disque d’amour, dans lequel le chanteur parle merveilleusement des gens qu’il aime, les femmes, les amis, les frères, les sœurs, comme dans la chanson «La brigade légère»…

Arthur H a choisi d’écouter «Tokyo Kiss» au cours de l’interview, «C’est une chanson en très mauvais anglais, un anglais international (I lost my name in a Tokyo Kiss / j’ai oublié mon nom dans un baiser à Tokyo), voilà c’est sur l’ivresse d’un baiser.»

Les concerts

La tournée d’Arthur H vient de démarrer, et durera au minimum 1 an : «On a voulu jouer les 18 chansons, l’intégralité de l’album, on est en trio, moi au clavier, Nicolas Repac à la guitare et Raphaël Seguinier à la batterie et au son, aux samples. C’est très très simple, et par exemple ce morceau qui s’appelle «Le Passage», où il n’y a que des gongs, on le recrée de manière complètement artisanale avec des toutes petites clochettes et des trucs comme ça, il va y avoir une forme d’autel sur scène, un meuble très très mystérieux, que je vais ouvrir, dans ce meuble il y aura plein d’objets sonores, il y aura un micro, et on va faire une espèce de mini-symphonie gong-song, sans utiliser bien sûr tous les sublimes gongs de Bali pour cette chanson là, et puis les autres on va les jouer normalement.»

«Je mets tout mon cœur pour que la musique soir la plus vivante possible sur le disque, la moins enfermée, mais sur scène la musique sort quand même de sa boîte, elle devient complètement libre, vivante et on est vraiment près du cœur des chansons, on sent leur cœur battre, donc la chanson se développe, elle apparaît, elle se transforme, c’est vivant.»

Arthur H est en tournée dans toute la France, et il sera le 4 avril au Trianon à Paris.

Lorsqu’on lui pose la question de ce qu’il préfère dans son métier, il répond qu’il aime tout, et pourtant : «J’ai un plaisir particulier à la composition, parce que je suis tranquille, je suis à mon propre rythme, dans l’inspiration, c’est un moment qui est extrêmement agréable et précieux. Et après, le disque c’est aussi une grande aventure avec mes amis musiciens, par contre c’est beaucoup de stress, il faut le réussir, il faut que tout tienne dans la boîte, surtout un double-album ! Et après, la scène c’est encore autre chose, c’est plus une extase, c’est extatique, on est là, on s’abandonne, on vibre avec les gens, c’est le partage, c’est une forme de fête, et puis pour moi maintenant la scène c’est un espace familier, encore mystérieux bien sûr, étrange, c’est un espace étrange mais quand même en général assez agréable, même très agréable, j’ai pas trop le trac, je rentre dans un paysage de rêve, de sons, de vibrations, il y a beaucoup d’amour aussi avec les gens.»

Et sur la naissance d’une chanson : «Chaque chanson a son histoire un peu unique, sa façon d’arriver sur terre qui est particulière.»

Quand au visuel de l’album, une photo d’Arthur H en noir et blanc sur laquelle sont écrits et dessinés les titres de l’album, c’est le très talentueux photographe et graphiste Yann Orhan, qui l’a réalisé.

L’intégralité de la passionnante interview d’Arthur H est dès à présent disponible en podcast audio et vidéo sur Hotmixradio.fr et sur la chaîne Youtube d’Hotmixradio ! Vous pouvez également écouter «La boxeuse amoureuse» sur Hotmixradio Frenchy, et découvrir son clip sur Hotmixradio.fr.

Les interviews

Radios associées

Pub

Facebook

Twitter

fermer Nous sommes en Facebook Live ☺ fermer
fermer REGARDEZ CE QUE VOUS ECOUTEZ ☺ fermer
Réduire
  • Loading..
  • 00:00

    Détacher le player

    Vous avez écouté

    AUDIO

    • SD
      • HQ
      • MD
      • SD

    Silence