Découvrez l’album de Louis Arlette « Sourire Carnivore »

Par 09/02/2018

Après deux EPs parus en 2016 et 2017, Louis Arlette revient en 2018 avec son premier album intitulé « Sourire Carnivore » qui sort aujourd’hui (9 février). Emmené par le titre « Tristesse Limpide », le chanteur est venu nous le présenter dans les Instants Privilégiés et nous parler de son concert avec Fabulous Sheep et Some Smoking Guys le 14 février à la Boule Noire à Paris.

Nous avions reçu Louis Arlette il y a quelques mois maintenant pour son EP « A Notre Gloire », annonçant son album « Sourire Carnivore ». Il est aujourd’hui de retour pour nous parler de cet opus, dans lequel on retrouve un côté sombre revendiqué : « C’est un univers dans lequel je me sens confortable et c’est justement ce que je recherche, d’avoir cette unité, cette cohérence visuellement et au niveau sonore, il faut que ce soit un tout. Ce côté sombre, rock et industriel c’est ce qui fait mon identité je pense, avec la chanson française évidemment ». Si le premier single choisi est « Tristesse Limpide », l’artiste affirme néanmoins qu’il serait plus parti sur « A Notre Gloire » ou « Le Moment Est Venu » comme premier extrait : « C’est un travail d’équipe de choisir un single et il faut écouter un peu ce que disent les autres de temps en temps. Et puis je pense qu’il s’agit effectivement d’un bon choix ». Tout au long de ce disque, Louis Arlette cultive une sorte d’ambiguïté que l’on peut retrouver dans le titre éponyme « Sourire Carnivore », une chanson qu’il affectionne tout particulièrement.

On retrouve également une collaboration avec Alma Forrer, une jeune artiste française qui a posé sa voix sur « Jeux D’Or » : « Ça s’est passé par hasard, elle est arrivée en studio quand on enregistrait ce morceau-là, j’ai écouté ses titres et ça fonctionnait très bien. On avait quand même envie de faire un duo sur ce morceau puisqu’on l’avait déjà sorti sur l’EP et c’était dans la logique de se renouveler : je n’avais pas envie de récupérer les morceaux du premier EP et de les mettre dans le disque, déjà pour un souci de cohérence et aussi parce que c’était une démarche assez ennuyeuse. Et on a réussi à leur donner une seconde vie, Alma a une voix très douce et folk et c’était très intéressant de réussir à mélanger nos deux timbres différents. Elle apporte une vraie douceur à ce morceau, elle apporte quelque chose de féminin ».

En concert le 14 février à La Boule Noire à Paris

Louis Arlette, qui a déjà pas mal de concerts à son actif, nous a parlé de l’importance des lives dans la composition de son album et des différentes photos présentes dans le livret du disque : « Ce sont des images tirées de ma captation au studio Kremlin. Ce sont des vidéos qui sont sur internet aujourd’hui et c’est des images qui sont fortes en énergie. C’est une énergie qui a beaucoup influencé le travail de studio, on avait fait des répétitions à l’époque où on enregistrait en studio également et ça a eu un impact très fort sur ma vision et ma façon de concevoir l’album. L’album lui a été enregistré entièrement en studio mais il fallait que je puisse projeter le live, car c’est ce qui me fascine le plus. Quand on est sur scène, on n’essaie pas de transmettre les mêmes choses, on va vraiment à l’essentiel et on accorde une place beaucoup plus importante à la guitare, à la batterie, à l’énergie rock un petit peu sauvage, contrairement à l’album qui lui contient cette énergie travaillée. Mais le live a donné cette dimension rock et sauvage».

Et si vous ne l’avez pas encore vu sur scène, sachez qu’il sera en concert à Paris le 14 février prochain à la Boule Noire, avec Fabulous Sheep et Some Smoking Guys : « C’est un concert où on va essayer de se faire plaisir, où on ne va pas trop se mettre la pression, parce qu’on pourrait facilement s’imaginer qu’il y a une espèce d’attente, qu’on a des choses à prouver. Je pense qu’on a commencé à faire pas mal de concerts ensemble avec les musiciens, et on est dans une mentalité où on a envie d’être libéré de cette tension, de pouvoir passer l’étape d’après, on est rodés. Je pense que maintenant il faut essayer des choses et pouvoir se lâcher ».

Retrouvez l’interview complète de Louis Arlette dans les Instants Privilégiés dès maintenant en podcast audio et vidéo, et écoutez « Tristesse Limpide » sur Hotmixradio Frenchy !

Les interviews

Radios associées

Pub

Facebook

Twitter

fermer Nous sommes en Facebook Live ☺ fermer
fermer REGARDEZ CE QUE VOUS ECOUTEZ ☺ fermer
Réduire
  • Loading..
  • 00:00

    Détacher le player

    Vous avez écouté

    AUDIO

    • SD
      • HQ
      • MD
      • SD

    Silence