Découvrez Joan As Police Woman : « Damned Devotion »

Par 21/02/2018

Joan Wasser, plus connue sous son nom de scène « Joan As Police Woman » est venue nous présenter son sixième album, « Damned Devotion », plus sombre et plus pensif comme elle le décrit dans les Instants Privilégiés. Sorti le 9 février, cet opus est déjà acclamé par la critique. La chanteuse nous a également fait le plaisir de nous interpréter le single, « Tell Me », en live acoustique sur Hotmixradio.

« Faire un album c’est construire quelque chose pour le donner à d’autres ». Voilà comment Joan Wasser décrit le fait de faire de la musique. L’artiste, qui crée depuis plus de dix ans des albums sous le nom de Joan As Police Woman nous explique son parcours : « J’ai eu un long parcours depuis que j’ai commencé, j’ai eu une formation classique, je suis violoniste à la base, j’ai même été au conservatoire. A la fac, j’ai fait des études de musique et je ne lisais que le solfège en fait, je ne jouais que la musique qu’on lisait. Et au bout d’un moment j’ai commencé à jouer dans toutes les formations non classiques que je pouvais juste pour pouvoir accumuler un maximum d’expérience pour ne pas jouer seulement ce que j’avais devant les yeux. Et donc j’étais membre d’un groupe, j’ai commencé au violon, j’essayais d’utiliser mon violon comme une guitare puis après j’ai commencé à jouer de la guitare, du piano, de la basse, de la batterie et enfin j’ai commencé à composer et écrire de la musique. C’est comme ça que j’ai débuté dans le domaine actuel et ça a été une route longue et fantastique ».

Déjà reconnue comme une artiste enthousiasmante en concert et comme une parolière à l’honnêteté frappante, Wasser se dévoile sur Damned Devotion sous son jour le plus cru. Fondamentalement, explique-t-elle, ces nouvelles compositions ont été écrites de trois façons différentes. Quelques-unes ont été enregistrées comme Wasser l’avait fait par le passé, en apportant la chanson au groupe, en la répétant puis en allant en studio pour l’enregistrer live. D’autres ont été élaborées en utilisant des grooves créés en studio par Parker Kindred à la batterie et Wasser à la basse. Et, enfin, plusieurs chansons ont utilisé ses pistes de batterie programmées comme bases, Kindred et son ami, le brillant claviériste Thomas Bartlett, enregistrant par-dessus. Elle nous raconte comment elle compose des chansons : « Je ne me force pas, j’essaie de trouver du temps pour écrire mais j’écris quand j’en ai envie – ce qui est relativement souvent – mais si je ne le sens pas je ne me force pas parce que ça, ça ne marche jamais et après on en sort juste déprimé. J’ai tendance à composer et écrire plus la nuit et pour en revenir aux différents rythmes de batteries électroniques, c’est vrai que j’adore utiliser ça car c’est vrai que c’est très utile quand on habite une ville comme Brooklyn où j’habite, ou Paris car on ne peut pas faire tellement de bruit. Au casque je peux composer ce que je veux, je peux travailler chez moi dans mon home studio sans déranger personne ».

Lorsqu’on lui demande si l’album est à écouter dans l’ordre, la réponse serait plutôt oui : « Honnêtement c’est vrai que pour cet album on a passé beaucoup de temps à séquencer les chansons, ça a été un travail vraiment difficile parce qu’en fait chacune nous entraîne vers des chemins, des endroits différents. On aurait pu commencer avec n’importe quelle chanson, donc ça nous a pris beaucoup de temps. Si tu veux comprendre mon cheminement et entendre ce disque de la façon dont moi je l’entends, c’est bien de l’écouter dans l’ordre. Mais après de façon générale évidemment vous êtes libres d’écouter ça dans l’ordre que vous voulez ».

En concert le 3 avril à la Maroquinerie dans le cadre de la Pias Nites

Si vous voulez voir Joan As Police Woman sur scène, rendez-vous le 3 avril à la Maroquinerie de Paris, dans le cadre de la Pias Nites, où elle partagera la scène avec The Orielles. La scène est d’ailleurs pour elle une nouvelle façon de faire vivre ses titres : « C’est une façon de voir les choses différemment, je m’amuse beaucoup à préparer les chansons avant les concerts, avant les tournées, en partie parce que je joue avec d’autres musiciens qui sont vraiment très très bons et ces quatre autres personnes couvrent d’autres aspects, des aspects rythmiques, des claviers, tout le monde chante aussi quand on joue ensemble et il faut donc ajuster les arrangements des titres pour les concerts. Ca me permet aussi d’en apprendre beaucoup plus sur les chansons que j’ai composées, de savoir quels sont les éléments que l’on doit garder, ceux dont on peut se débarrasser, donc l’expérience du live exige une approche différente ».

Si vous voulez avoir un aperçu de Joan As Police Woman sur scène, regardez dès maintenant son live acoustique de « Tell Me » dans les Instants Privilégiés, et retrouvez le podcast audio et vidéo sur notre site ! « Tell Me » est également à écouter sur Hotmixradio New.

Les interviews

Radios associées

Pub

Facebook

Twitter

fermer Nous sommes en Facebook Live ☺ fermer
fermer REGARDEZ CE QUE VOUS ECOUTEZ ☺ fermer
Réduire
  • Loading..
  • 00:00

    Détacher le player

    Vous avez écouté

    AUDIO

    • MD
      • HQ
      • MD
      • SD

    Silence