Lulu Gainsbourg nous présente « T’es Qui Là ? »

Par 26/02/2018

A l’occasion de la sortie de son troisième album intitulé « T’es Qui Là ? » paru le 9 février dernier, nous avons reçu Lulu Gainsbourg qui nous a expliqué le processus de création de cet opus et nous a parlé de ses influences en Facebook Live, dans les Instants Privilégiés.

Etre doté d’une pensée musicale, s’exprimer avec les notes, les silences et les touches d’un piano, plus qu’à travers les mots, forge un destin. Celui de Lulu Gainsbourg s’approche de ces artistes au monde intérieur vertigineusement vaste, cultivant l’art de la peinture musicale, cherchant la fin de chacune de leurs phrases dans un instant décisif ou suspendu, un accord irrésolu. Si Lulu Gainsbourg a hérité quelque chose de son père Serge, c’est son rapport à la beauté du son, frôlant l’obsession de la perfection, un désir de communiquer à travers la création, d’être comme il le dit : « Le reflet d’une partition ».

En 2011, Lulu Gainsbourg entamait sa carrière discographique avec un album de reprises, « From Gainsbourg to Lulu », un passage de témoin au titre sincère et éloquent. S’accompagnant des voix de Marianne Faithfull, de Rufus Wainwright ou de Scarlett Johansson, il avait exprimé l’amour, l’attente, l’étrange contrepoint entre absence et silencieuse présence. Publié trois ans plus tard, « Lady Luck » sonnait comme un état des lieux d’un jeune homme assis au piano face à une rupture sentimentale douloureuse, composant douze titres originaux, épaulé de guest stars comme l’actrice Anne Hathaway et son amie d’enfance, l’artiste peintre, Ara Starck.

Depuis, Lulu Gainsbourg n’a cessé d’avancer, d’explorer, prenant du recul, ôtant des couches, étudiant la perspective de son tableau musical, le temps qu’il fallait pour composer un sujet qu’il voyait de moins en moins flou, de plus en plus net : « C’est devenu important dans le sens où quand on écoute l’album on découvre une partie de mon identité donc j’appelle les gens à écouter l’album pour découvrir cette nouvelle identité que moi-même j’ai découvert, à savoir une nouvelle voix, ma voix. Je suis en train de construire ma propre histoire et je ne suis pas près de m’arrêter ». Si vous cherchez à définir son style, voici ce qu’il répond : « Je n’ai pas vraiment de style de musique parce que quand on écoute « Lady Luck » ou même l’album que j’ai fait en hommage à mon père, musicalement ça voyage. J’ai du mal à rester toujours dans le même style donc je dis pas que je le fais parfaitement, mais ça voyage. Ca passe par des ballades qui me correspondent bien, mais ça va aussi vers le rock, vers Pink Floyd, vers Queen, vers plein de styles différents ».

Pour cet album, Lulu Gainsbourg a écrit toutes les musiques, et a fait appel à Lilou, sa compagne, pour les paroles : « Notre aventure a commencé déjà avec « Lady Luck » où c’était elle qui était sur la pochette de l’album. On a découvert le talent de Lilou qui est devenue auteure à travers ce nouvel album et c’était une sacrée découverte. C’était autant surprenant, qu’une évidence, parce qu’elle me connaît par coeur, on vit ensemble, c’est ma compagne, ma muse, mon inspiration, c’est tout ».

Enregistrées à New York et en prise directe, les quatorze chansons de « T’es Qui Là » sont toutes des « one take » : « On a fait les musiques à New York en studio avec des américains super cools, on a enregistré les voix et les pianos dans la maison de mon père (Rue de Verneuil) et on a enregistré des choeurs d’enfants qui sont dans trois titres avec 25 enfants de Normandie. On n’avait pas prévu le nombre de chansons, on a essayé d’avoir un fil conducteur tout au long de l’album et puis ça a donné quatorze titres, presque une heure d’écoute ». Si cet album vient de sortir, Lulu Gainsbourg nous a cependant confié qu’il travaillait déjà sur un nouveau projet. Il nous a également parlé de son processus de création pour des titres, et de ses inspirations : « Il y a des moments où ça vient mais il y a eu beaucoup de moments où ça ne venait pas, parce que ça dépend du mood, de comment tu te sens, car moi je travaille beaucoup dans la mélancolie, dans la romance. Un jour je vais être heureux, je vais me réveiller et je vais écrire un truc et des fois ça marchera pas. Et des fois je vais être au bout de ma vie et ça marchera ou ça marchera pas. Ca met du temps à concevoir, à mettre les idées en place. (…) J’ai cette chance et ce cadeau que je pense je tiens de mon père, c’est cette oreille musicale. Et forcément, quand je me mets au piano et que je compose une mélodie, que je commence à poser un texte dessus, j’entends déjà tout ce qui va se passer derrière, c’est-à-dire le produit fini, moi je l’entends déjà ».

En concert à Paris le 4 avril

Si vous souhaitez voir Lulu Gainsbourg sur scène, rendez-vous le 24 mars à La Ciotat, le 4 avril à L’Européen à Paris, le 7 à Lacanau et le 25 mai à Istres. L’occasion pour vous d’avoir peut-être la possibilité d’entendre de nouvelles chansons dans le live… :)

 L’album de Lulu Gainsbourg « T’es Qui Là » est disponible dès maintenant et existe également en version vinyle.

Vous pouvez retrouver le single actuel « Jeux D’Enfants » sur Hotmixradio Frenchy et le podcast audio et vidéo ci-dessous !

Les interviews

Radios associées

Pub

Facebook

Twitter

fermer Nous sommes en Facebook Live ☺ fermer
fermer REGARDEZ CE QUE VOUS ECOUTEZ ☺ fermer
Réduire
  • Loading..
  • 00:00

    Détacher le player

    Vous avez écouté

    AUDIO

    • MD
      • HQ
      • MD
      • SD

    Silence