Awolnation nous présente « Here Come The Runts »

Par 20/04/2018

Juste avant leur concert aux Etoiles à Paris, nous avons reçu Aaron et Zach, membres du groupe de rock californien Awolnation. Ils sont venus nous parler de leur troisième album « Here Come The Runts » et nous ont interprété deux titres en live dans les Instants Privilégiés. Retour sur cette rencontre.

A l’occasion de leur passage dans la capitale française, Aaron et Zach du groupe Awolnation nous ont présenté leur album emmené par le puissant « Passion » : « Toutes les chansons font partie du même univers mais c’est une ville différente à chaque fois, et la dernière chanson qui fait 6 minutes résume le voyage que vous avez fait dans l’album ». Il s’agit du titre « Stop That Train » dans lequel on peut retrouver notamment des cordes et qui est assez expérimental : « Il y avait déjà des cordes dans les deux albums précédents. Il y en avait un petit peu plus que dans celui-là effectivement, on a rabaissé un peu les cordes sur cet opus. Mais en ce qui concerne cette chanson, j’ai toujours eu cette idée de faire quelques titres sur les albums qui soient un petit peu bizarres, où je puisse expérimenter et faire n’importe quoi, m’amuser et vraiment aller où je veux sans me soucier du potentiel commercial et de savoir si le titre sera efficace ou non. Il y en a déjà assez sur nos albums qui ont ce potentiel, donc c’est pour ça que je m’amuse avec certains autres titres. Il y en avait une sur le premier album qui faisait 12 minutes et je voulais juste savoir si j’étais capable de faire une chanson de cette longueur qui n’ennuierait pas les gens au bout d’un moment. Sur le deuxième album, il y en avait deux qui étaient très bizarres donc même si je me débrouille pour mettre pas mal de chansons qui ont un véritable potentiel commercial sur chaque album, j’en profite également pour m’amuser à en mettre d’autres qui soient très longues et pour expérimenter ».

Cette expérimentation, on la retrouve également avec un titre de trente secondes intitulé « A Little Luck And A Couple Of Dogs » : « C’est une page que j’avais besoin d’écrire dans ce livre qu’est cet album. A ce moment-là, il y avait véritablement besoin d’une espèce d’entracte, d’une respiration, pour passer d’un chapitre à l’autre de l’album. Le début de l’album est plutôt intense et assez agressif et j’avais vraiment besoin d’un passage, d’une transition pour passer d’une partie à l’autre. Je ne sais pas comment on fait ici mais quand j’étais jeune, les films qui étaient longs avaient un entracte pour que les gens puissent s’aérer, remplir leurs pop corn, respirer cinq minutes. Et si vous remarquez, elle arrive en 8ème position dans le tracklisting, donc quasiment à la moitié de l’album. C’était le bon moment pour moi de faire cette respiration ».

Si le groupe fait de nombreuses dates partout en Europe et dans le monde, la scène n’est pour eux pas la chose la plus importante : « Le plus important et ce qui est à la base de tout, c’est la musique, l’écriture, la création et le processus d’enregistrement en studio, la production le mix et tout ça. Rendre la musique la plus belle, la meilleure possible. Et après partir en tournée et jouer des spectacles devant les gens en live, ce n’est qu’une célébration de ce travail : de pouvoir la partager avec les fans quand on a la chance de pouvoir partir en tournée défendre cette musique dans laquelle on a mis autant de sueur et d’énergie ».

Aaron et Zach nous ont fait le plaisir de nous interpréter deux titres de leur album « Here Come The Runts » en version acoustique : « Seven Sticks Of Dynamite » ainsi que le nouveau single, « Handyman » que vous pouvez écouter sur Hotmixradio Rock. Retrouvez dès maintenant leur session acoustique ainsi que l’intégralité de l’interview sur notre site et notre chaîne Youtube !

Les interviews

Radios associées

Pub

Facebook

Twitter

fermer Nous sommes en Facebook Live ☺ fermer
fermer REGARDEZ CE QUE VOUS ECOUTEZ ☺ fermer
Réduire
  • Loading..
  • 00:00

    Détacher le player

    Vous avez écouté

    AUDIO

    • SD
      • HQ
      • MD
      • SD

    Silence