Alain Chamfort nous présente son nouvel album

Par 18/05/2018

Alain Chamfort est de retour avec son quinzième album studio, « Le Désordre Des Choses », dans lequel il parle du temps qui passe, lui qui célèbre cette année ses 50 ans de carrière. Il nous a parlé de la création de cet opus et de son travail sur le live, avant une date au Trianon de Paris le 15 novembre prochain.

Alain Chamfort fête cette année ses 50 ans de carrière avec son quinzième album studio, « Le Désordre Des Choses », paru le 20 avril dernier. Ayant depuis longtemps accédé au statut d’icône, le parrain de la pop française démontre une nouvelle fois sa maitrise de l’art de la mélodie, associé sur ce projet à Pierre-Dominique Burgaud à l’écriture avec qui il avait déjà travaillé en 2010 pour la BO de « Une vie Saint-Laurent ». Du piano-voix sur « Les microsillons » à la production résolument moderne de « En attendant », cet album est un hymne à la pop par l’un de ses meilleurs ambassadeurs. Le premier single « Exister », a fait l’objet d’un super clip, contenant de nombreuses images d’archives de sa carrière dont il nous parle : « On doit surtout ça au travail de la monteuse qui s’est donnée beaucoup de mal, parce qu’il ne suffisait pas de trouver non seulement des archives successives qui représentent les années qui se sont écoulées mais en même temps effectivement essayer de trouver une façon de les faire correspondre avec les fins de mots. Je dois dire qu’elle a dû y passer beaucoup de temps ! (…) Après, c’est plutôt la chanson qui nous a décidé à choisir cette option parce que c’est le thème de l’existence. Alors l’existence évidemment on parle de la vie et une vie de chanteur c’est aussi une forme de vie. L’intérêt c’est qu’on pouvait évidemment l’illustrer par tout un tas d’extraits, de séquences… Et de remettre un artiste comme ça dans son parcours depuis ses débuts jusqu’aux dernières images qu’on a filmé et intégré dans le clip, c’était amusant et en même et temps touchant. Ça résume bien le thème de la chanson ». Il nous confie l’importance de se renouveler dans le milieu de la musique : « Il faut essayer à chaque disque de se surprendre déjà soi-même et de continuer à tracer une route où on sait pas trop où elle va nous mener, mais si on peut éviter de se répéter ce n’est pas plus mal ». Le titre « Les Microsillons », en ouverture d’album est une chanson un peu plus « dure » dont il nous parle : « Cette chanson n’avait pas sa place autrement. Elle a été écrite en même temps que les autres et on s’est demandé où est-ce qu’on allait la placer. Dans l’album elle avait sa place, en l’introduction parce qu’en sortie d’album c’était un peu plus plombant. Elle sera de toute façon intégrée aux prochains concerts, mais je trouve que la logique veut qu’elle soit en fin de concert. Mais là c’était une manière d’introduire le chanteur dans son nouvel album ».

Alain Chamfort sera en concert le 15 novembre prochain au Trianon de Paris. Il nous a notamment parlé de la création de son travail sur les setlists de ses spectacles : « C’est toute la difficulté lors d’un concert surtout que je n’aime pas que ce soit trop long. La durée idéale c’est un peu moins de deux heures, je trouve que 1h45 c’est bien. Le temps d’attention diminue, je m’en rends compte quand je vais écouter d’autres artistes. Je pense qu’au bout d’une heure déjà on en sait beaucoup sur lui et au-delà d’une heure et demi ça commence à devenir un petit peu pesant. Je trouve que c’est bien de repartir sur une sorte de frustration, que les gens regrettent qu’il n’y en ai pas eu assez plutôt qu’ils regrettent qu’il y en ai eu trop. Après le mélange des chansons ça devient compliqué parce que quand on a fait un certain nombre d’albums il y a celles incontournables que les gens veulent entendre, celles qui ont été des succès je dirai, qui ont bénéficié d’une présence médiatique, qui ont été diffusées sur les antennes etc. Alors celles-ci il est difficile de s’en passer, et puis ça fait plaisir aux gens. Il y a des chansons que j’aime bien aussi intégrer et qui ne sont pas forcément très connues mais qui méritent d’avoir une place dans une tournée. Voilà ça va être une espèce d’alchimie, un espèce de montage qui se fait comme ça et il faut aussi se laisser la possibilité de le changer au fur et à mesure de la tournée ». Il nous raconte retravailler les titres en fonction de l’album actuel pour ses concerts : « C’est intéressant d’essayer de trouver une cohérence sonore et en terme d’orchestration et d’arrangement sur l’ensemble des chansons que tu présentes dans le cadre d’un même concert. On a pas encore eu l’occasion de se pencher dessus parce qu’il est un peu tôt pour le mois de novembre, mais c’est une réflexion qu’on aura avec Johann parce que c’est lui qui sera en charge de la direction musicale des autres musiciens car il ne sera pas sur scène avec moi mais il va s’occuper de la direction musicale. Mais s’il y a des titres anciens à réintégrer dans ce tour de chant on les traitera de la manière la plus proche de ce dernier album ».

Vous pouvez retrouver l’intégralité de l’émission dès maintenant sur notre site et notre chaîne Youtube et écouter « Exister » et « Tout Est Pop » sur Hotmixradio Frenchy !

Les interviews

Radios associées

Pub

Facebook

Twitter

fermer Nous sommes en Facebook Live ☺ fermer
fermer REGARDEZ CE QUE VOUS ECOUTEZ ☺ fermer
Réduire
  • Loading..
  • 00:00

    Détacher le player

    Vous avez écouté

    AUDIO

    • SD
      • HQ
      • MD
      • SD

    Silence