Marc Lavoine nous parle de son nouvel album

Par 28/05/2018

Après plusieurs années d’absence dans le monde de la musique, Marc Lavoine est de retour avec son douzième album studio en solo intitulé « Je Reviens À Toi ». L’artiste nous offre dix titres, composés par Fabrice Aboulker, dont deux duos avec son fils, Roman, et Benjamin Biolay. Il nous parle de son envie d’écrire, de la composition de cet album et de la vie, tout simplement, dans les Instants Privilégiés.



Il aura fallu attendre 6 ans. Après « Je Descends Du Singe », en 2012, Marc Lavoine revient avec un nouvel album studio, « Je Reviens À Toi », le douzième de sa carrière en solo. Emmené par le titre du même nom, l’artiste nous raconte hors antenne avoir été très content de sortir ce morceau en premier, même si cela était un risque, comme il l’avoue durant l’émission : « Quand j’ai sorti « Je Reviens à toi », on m’a dit t’es gonflé de sortir ça. À cause du tempo, c’est très poétique, c’est risqué. J’ai dit que si on ne prend pas le risque au début, on ne le prend jamais. Et quand on rentre dans un disque, il faut y rentrer par la bonne porte. C’est l’une des chansons que j’ai fait en premier avec « Station Othoniel ». Donc je me suis dit : je suis rentré dans mon disque par là, c’est pas mal que les gens rentrent par la même porte que la mienne. Et ensuite voilà, une fois qu’on est rentré dans la maison, on suit un chemin, on va de pièce en pièce, dans le jardin sur le balcon, et on a des chansons différentes avec des vues différentes. Et la lumière quand elle rentre dans la maison, elle crée quelque chose et je crois qu’il faut faire attention à ne pas rentrer dans un système répétitif ou de crainte. Je crois qu’il faut être un peu courageux, et quand ça passe, les gens vous disent bravo, c’était bien, et quand ça ne passe pas ils font : ah bah c’est pas grave, parce que bon c’était difficile. En revanche, si tu te plantes avec un truc plus facile c’est chiant parce que on te dit, : olala c’était formaté à mort et pile ce qu’il fallait et bah dis donc, pas chance, ça ne marche pas ».

Tout marche pourtant toujours aussi bien pour Marc Lavoine, l’artiste se classant en tête des ventes d’albums dès la première semaine. Le chanteur a déjà effectué des séances de dédicaces, l’occasion pour nous de lui demander s’il est surpris de la réaction du public sur certains titres et pour lui de nous expliquer son approche avec les morceaux : « Moi j’essaie de faire des chansons qui ne sont pas terminées parce que si elles sont terminées ça n’a pas d’intérêt. Ce qui est intéressant c’est de laisser des portes ouvertes à l’imagination de chacun et qu’ils trouvent leur place là-dedans. Comme dans un livre, il n’y a pas de visage, pas de musique, pas de paroles, tu lis des mots et c’est ta voix à l’intérieur qui fait le chemin. Nous en musique on met une musique, il y a mon visage et ce qui est bien c’est d’oublier le visage pour s’apprivoiser la chanson totalement et qu’elle devienne la tienne. Donc ça m’arrive de fredonner des chansons des autres et elles deviennent mes chansons, je les chante comme je les chante moi. C’est ça les chansons, il faut qu’elles deviennent les chansons des autres sinon ça n’a pas d’intérêt ». Durant ces années d’absence, Marc n’a pas arrêté de composer et nous raconte toujours écrire des chansons, alors même qu’il vient de sortir cet album : « J’ai toujours écrit des chansons, on a fait sept ans d’écriture avec Fabrice sur les Souliers Rouges et on continue à en écrire pour le spectacle. Il y en aura plus parce que la taille du disque qu’on avait fait c’était vraiment pour présenter l’histoire. Maintenant qu’on va monter le spectacle il y aura deux personnages de plus et on écrit des chansons tout le temps. J’en ai écrit aussi de temps en temps pour d’autres mais quand j’étais au théâtre, je rentrais le soir, j’avais fait le bouquin pour mon papa sur les mouvements sociaux, la guerre d’Algérie… J’ai commencé à écrire un livre sur ma mère qui s’appelle « Quand arrivent les chevaux », je suis allé au théâtre, j’ai fait des films aussi. Et donc j’avais des idées autour de moi, et puis il y avait la société, qui bouge, et puis le couple, l’amour, les facettes de l’amour etc. Ça revient, comme une sorte de désir et puis, il fallait que je fasse ce petit pas à côté pour pouvoir reprendre la chanson de façon plus saine, parce que j’ai peur d’être répétitif. Et l’exigence fait que d’un coup il faut vraiment que j’ai une bonne raison pour faire un album. Et là, la raison était assez bonne. Cinq ans d’absence je me suis dit que c’était une bonne raison ».

Marc Lavoine sera en concert dans toute la France à partir du 5 octobre et passera par La Seine Musicale à Paris les 18 & 19 octobre. L’intégralité de l’interview est maintenant disponible sur notre site et notre chaîne Youtube. Et écoutez « Je Reviens À Toi » sur Hotmixradio Frenchy !

Les interviews

Radios associées

Pub

Facebook

Twitter

fermer Nous sommes en Facebook Live ☺ fermer
fermer REGARDEZ CE QUE VOUS ECOUTEZ ☺ fermer
Réduire
  • Loading..
  • 00:00

    Détacher le player

    Vous avez écouté

    AUDIO

    • MD
      • HQ
      • MD
      • SD

    Silence