Christian Olivier nous présente « After/Avant »

Par 16/07/2018

Christian Olivier, le chanteur de Têtes Raides, est venu nous présenter son deuxième album solo, « After/Avant », sorti le 8 juin dernier. Il nous a parlé de sa création, des lives, du film documentaire « On A 20 Ans Pour Changer Le Monde » et de son spectacle musical « Prévert », avec Yolande Moreau, qui se déroulera du 15 janvier au 10 février 2019, au Théâtre du Rond-Point à Paris.

« After Avant » succède au premier album solo de Christian Olivier, « On/Off », sorti en 2016. Nous lui avons demandé s’il ressent un certain stress lorsqu’on sort un deuxième album, considéré comme beaucoup comme la confirmation du premier : « Confirmer je ne sais pas si c’est le mot mais en tout cas avec Têtes Raides je suis en pause, ils sont toujours là, ils sont toujours vivants. J’avais en tout cas envie de pousser plus loin ce que j’avais démarré sur le premier, « On/Off », à la fois dans le son et à la fois dans les rythmes bien sûr, l’écriture aussi, le texte. Sur « On/Off » j’avais commencé à amorcer un chemin, différent un petit peu de Têtes Raides, même si ça reste mon écriture mais disons que j’avais envie de partir vers d’autres univers. Du coup sur cet album bah je crois que ça a été encore plus loin, à la fois de par les rencontres puisque cet album a été composé en même temps que je travaillais aussi sur une musique de film. Il s’agit d’un film qui est toujours en salle et qui s’appelle « On A 20 Ans Pour Changer Le Monde », qui a été réalisé par Hélène Médigue. C’est un film magnifique parle d’un sujet actuel d’urgence sur tout ce qui est l’écologie, l’agriculture, qu’est-ce qu’on va manger demain, qu’est-ce qu’on va mettre dans nos assiettes… Et j’ai navigué entre les créations de ces musiques de films et mon album donc il y a des passerelles entre les deux. Dans l’album « After / Avant » il y a aussi des passages de musique sans texte, parce que j’aime bien aussi la musique sans texte, j’aime bien la musique avec texte aussi. Donc l’idée c’était vraiment de partir, c’est un voyage pour moi, c’est d’emmener les gens en balade quoi ». Sur cet opus, deux titres sont des instrumentaux, l’occasion pour nous de demander à l’artiste comment fait-on pour trouver le nom d’un morceau qui n’a pas de paroles : « Les sols c’est venu directement du film « On A 20 Ans Pour Changer Le Monde » du coup, parce que c’est un passage dans le film où on parle de ça, on parle de l’état des sols en France. Le chiffre c’est qu’il y a 60% des sols qui sont inutilisables maintenant en France dû à tout ce qu’on a fait. Donc là c’est lié directement à ça effectivement, et après je lui donne un autre sens dans mon album puisque j’aime bien – même dans un titre – à la fois raconter une histoire et raconter dans cette histoire d’autres histoires. Donc dans mes chansons il y a toujours ça. Il y a des tiroirs et puis on peut ouvrir ces tiroirs et prendre des directions un petit peu différentes. Et en revanche, « Par là » c’est lié au fait que sur l’album je l’ai mis en dernier et je dis un peu c’est par là que ça se passe quoi ». Sur son album, Christian Olivier a certes fait des titres variés, mais surtout des titres qui ont un timing assez différent les uns des autres. L’occasion pour nous de savoir comment la longueur d’un morceau se détermine pour un artiste : « Ça se fait surtout naturellement, en fait il n’y a pas de format au départ défini. Suivant ce qu’on a à raconter, suivant aussi le contenu musical, ça se fait un peu naturellement ça en fait. On sait qu’à un moment donné il va y avoir une intro peut-être plus longue, la fin qui va durer un peu… Et pareil en concert, ça peut bouger un peu ça aussi. Le morceau Kid qui démarre l’album il dure à peine une minute je crois et en concert il fait presque cinq-six minutes ».

Les concerts, parlons-en justement : « On est cinq sur le plateau, il y a deux guitares, une batterie et puis Pierre qui joue un peu de tout, des machines, du clavier, de la scie musicale, du tuba, du trombone, il claque des dents aussi il fait des percussions avec. Il y a une base plutôt rock avec les deux guitares et la batterie et entre Pierre et moi avec l’accordéon et des choses comme ça, on part dans d’autres sources, plus diverses ». Et si vous voulez voir Christian Olivier en live et que vous êtes sur Paris, rendez-vous le 29 octobre à la Maroquinerie !

Vous pouvez retrouver dès à présent le podcast complet de l’interview de Christian Olivier sur notre site et notre chaîne Youtube et écoutez Micorazón sur Hotmixradio New !

Les interviews

Radios associées

Pub

Facebook

Twitter

fermer Nous sommes en Facebook Live ☺ fermer
fermer REGARDEZ CE QUE VOUS ECOUTEZ ☺ fermer
Réduire
  • Loading..
  • 00:00

    Détacher le player

    Vous avez écouté

    AUDIO

    • SD
      • HQ
      • MD
      • SD

    Silence