Foray nous présente « Grand Turn Over »

Par 20/07/2018

Son album « Grand Turn Over » est sorti le 15 juin dernier. Foray, anciennement connu sous le nom de Nord, est venu nous le présenter dans les Instants Privilégiés et nous a fait le plaisir de nous interpréter deux extraits de cet opus en live acoustique, « Reviens Ma Joie » et « Faut Pas Croire ».

Si sa tête et ses mélodies vous disent quelque chose, c’est normal. Foray, qui a commencé sa carrière sous le nom de Nord, était déjà venu dans l’émission nous présenter ses projets et nous avait interprété son titre « Elle Voudrait » en live acoustique. Ce changement de nom peut surprendre, mais Foray n’a pas hésité à mettre les choses au clair, et nous a expliqué la raison : « J’ai été un petit peu contraint (ndlr : de changer de nom) parce que j’ai signé chez Columbia il y a un an et j’ai sorti le single « Elle Voudrait ». Et puis il y a un autre Nord qui est apparu et qui voulait aussi sortir un album. Il y a eu des complications, et ça l’a réveillé quoi. Je n’ai pas voulu entretenir le truc et j’ai préféré changer de nom plutôt que de garder un nom qui était un peu pénible à supporter à la fin. (…) C’était un peu fatiguant pour moi parce que j’avais quand même quatre ans de développement comme on dit pour les groupes et puis le nom ressortait petit à petit. J’avais fait beaucoup de choses quand même sous le nom de Nord, pas mal de festivals sympas pour la chanson et puis un disque aussi et là c’est comme si je devais un peu repartir à zéro. Quand on casse l’histoire, d’un point de vue extérieur on pourrait se dire que c’est un nouveau projet par exemple, alors que non, je crois que je n’ai pas changé, je suis toujours le même, c’est mes chansons sauf qu’il fallait que je change de nom ».

Foray nous a également expliqué le titre de son album, « Grand Turn Over », qui fait référence à un tourbillon ou un mélange entre le chaud et le froid : « On commence par quelque chose d’assez dur et on finit par « Si Tu Ne Dors Pas ». On ouvre l’album avec « Grand Turn Over » parce qu’on se rend compte de quelque chose. Quand tu te rends compte d’un état ou d’une émotion, d’un sentiment, finalement ça te fait quelque chose de puissant à l’intérieur de toi. C’est comme la peur ou l’amour et c’est un peu ce que cette chanson-là pour moi représente, c’est quelque chose qui va t’emporter. Le Grand Turn Over c’est comme ça, bienvenue à l’intérieur ». Ce titre illustre d’ailleurs parfaitement le mélange des chansons et des ambiances à l’intérieur de l’album : « J’essaie de ne pas plomber l’ambiance parce que généralement j’ai très envie ou j’aime bien avoir des paroles un peu dur, qui ne sont pas très gaies, un peu tristes. C’est ma manière de faire mais je n’ai pas envie de plomber l’ambiance donc j’aime bien avoir ce contraste-là, entre quelque chose ou tu as envie de déprimer et puis finalement tu te dis mais non je vais me raccrocher à quelque chose ».

L’artiste nous a parlé de sa rencontre avec Thierry Minot, qui a travaillé sur cet opus et a donné une nouvelle vision aux titres de Foray, qui a parfois été surpris du travail que celui-ci a réalisé : « Il y a eu déjà une période d’observation avec Thierry, on se connaissait avant et on a commencé la scène ensemble. Moi je n’avais pas envie de refaire un groupe parce que j’en avais fait pendant toute ma jeunesse et quand les groupes se sont séparés je me suis retrouvé un peu en solo à me dire que j’avais vraiment envie de faire de la musique. Au début je me suis dit ‘tiens j’ai envie d’aller dans cette voie-là, l’acoustique, le mélange avec l’électronique’. C’est comme ça que j’ai commencé à faire de la musique en solo, avec des samplers, avec des boites à rythmes et Thierry lui a cette culture de l’électro. Il a bossé déjà pendant pas mal d’années dans un studio et ensuite il a travaillé avec un groupe d’électro rock, et puis vraiment un groupe d’électro où il faisait beaucoup de remixes. Et vraiment il m’a apporté ce penchant pour moi que je n’avais pas. J’étais plutôt folk, j’adore jouer juste de la guitare et puis chanter. Et quand on a commencé ensemble c’était vraiment pour qu’il m’apporte ce côté électro mais sur scène car j’avais mes maquettes mais je ne savais pas comment les jouer sur scène car c’est une autre affaire. Il m’a d’abord aidé sur ce point-là et on s’entendait tellement bien, on avait vraiment le même point de vue sur ce que je voulais faire et les chansons qu’on a décidé de faire l’album ensemble ».

Foray nous parle également de sa passion pour la scène et les lives : « J’aimerai bien faire plus de concerts, c’est vraiment ça qui m’attire en fait. J’ai commencé comme ça dans la musique, je ne savais même pas jouer pour mes premiers concerts, je savais quatre accords et il fallait vraiment y aller quoi. Et ça me faisait tellement peur que je n’étais pas bien. Mais je voulais vraiment y aller, j’avais vraiment envie de chanter mes chansons avec deux accords ça suffisait. L’idée c’était d’y aller, de rencontrer les gens et de leur dire ce que j’avais à leur dire, de leur chanter ».

Retrouvez l’intégralité de l’émission dès maintenant en podcast audio et vidéo ainsi que les deux titres lives de Foray avec « Reviens Ma Joie » et « Faut Pas Croire ».

Les interviews

Radios associées

Pub

Facebook

Twitter

fermer Nous sommes en Facebook Live ☺ fermer
fermer REGARDEZ CE QUE VOUS ECOUTEZ ☺ fermer
Réduire
  • Loading..
  • 00:00

    Détacher le player

    Vous avez écouté

    AUDIO

    • SD
      • HQ
      • MD
      • SD

    Silence