Joachim Pastor nous parle d’Hungry Music

Par 19/09/2018

Vendredi dernier, nous avons reçu Joachim Pastor qui est venu nous parler de la soirée du label Hungry Music qui avait lieu à l’Olympia avec Worakls, N’To et Stereoclip, ainsi que de la sortie d’une compilation « all-star » des cinq dernières années. Retour sur cette rencontre.

C’est samedi soir (15 septembre), que s’est tenue la soirée du label Hungry Music, crée par Worakls, N’to, et Joachim Pastor, ce dernier étant venu nous en parler la veille : « C’est un tournée spéciale qu’on a fait pour fêter les cinq ans du label en fait donc c’est pour ça que ça s’appelle Hungry 5, c’est pas qu’on est cinq ! On a fait pas mal de grosses dates cet été, de Dour au Vieilles Charrues, Solidays, le théâtre de la mer et on termine par l’Olympia demain. C’est une salle mythique et ça paraissait cohérent de clôturer par cet endroit ». Sur scène, les trois artistes sont présents, et chacun joue divers instruments. Joachim Pastor nous parle de cette organisation : « La première fois on avait fait un truc qui s’appelait le Hungry Band et on avait terminé à l’Olympia et en fait chacun avait son instrument, on jouait, on enchaînait les tracks, mais chacun avait son poste. Là ce qu’on fait, c’est qu’on joue qu’un florilège des meilleurs tracks, de ce qui représente Hungry, on va faire comme une compilation, les gens ont envie d’écouter leur chanson préférée. Mais il y a plusieurs stands, il y a une console, des percussions, un synthé, piano, guitare… et ce qu’on fait, c’est que pendant tout le live on tourne. Il n’y a pas un stand fixe, chacun fait de tout. Même moi, je ne suis pas pianiste mais il y a des moments où je vais sur le piano, je fais des leads, je fais des trucs. On prend un peu un risque parce que déjà quand c’est ton instrument et que tu es sur scène avec 10 000 personnes il y a quand même une pression et par exemple moi je joue de la guitare, j’en ai fait pendant treize ans mais je ne suis pas guitariste, ce n’est pas mon créneau, je joue de temps en temps au studio mais voilà quoi. Et là on prend un risque parce que quand ce n’est pas ton instrument, que tu es sur un piano et qu’il ne faut pas se foirer. Mais cette prise de risque, ça amène quelque chose de plus ». Un vrai travail a également été réalisé au niveau de la setlist, avec une parité entre les trois artistes et un choix des titres effectué avec l’aide du management : « Au niveau de la setlist, on essaie de trouver un roulement qui soit cohérent parce qu’on a un peu chacun notre style quand même. On est entouré, on a des managers et tout une équipe derrière nous et en fait ce genre de trucs c’est plutôt les managers qui vont être bons pour arranger la tracklist, ils ont beaucoup plus de recul que nous. Ils nous ont dit ce à quoi ils avaient pensé, il y a eu des petits trucs que nous avons modifié mais ça a marché directement ».

Joachim Pastor nous a également parlé de la création de son propre studio, dont vous pouvez retrouver la vidéo en ligne sur sa page Facebook : « On a acheté une maison et j’avais déjà fait un petit studio dans cette maison mais l’acoustique n’était pas super, c’était une pièce carrée… J’avais envie d’avoir un vrai studio avec une qualité d’écoute professionnelle, quelque chose où je peux avoir confiance en ce que j’entends, car je pense que c’est ça le plus difficile dans un studio. Les gens ne se rendent pas compte en fait mais le but ce n’est pas que ça sonne bien, c’est que ça sonne droit en fait, que tes enceintes te donnent le son le plus vrai possible pour que ce son on puisse le retrouver partout ailleurs, que ce soit dans une voiture ou des écouteurs de téléphone. C’est un résultat qui est très difficile à obtenir mais je me suis dit, allez on fait une extension à la maison et on fait un studio. J’avais déjà calculé les bons ratios pour la pièce et les trucs comme ça et puis on le voit sur la vidéo, de la pelleteuse au résultat final, j’ai tout fait à 100% ».

Si vous n’avez pas pu être présent sur la tournée en France, d’autres dates sont annoncées à Montréal au Canada le 22 septembre, ainsi qu’en Géorgie, le 5 octobre. Et retrouvez le podcast complet de l’interview dès maintenant !

Les interviews

Radios associées

Pub

Facebook

Twitter

fermer Nous sommes en Facebook Live ☺ fermer
fermer REGARDEZ CE QUE VOUS ECOUTEZ ☺ fermer
Réduire
  • Loading..
  • 00:00

    Détacher le player

    Vous avez écouté

    AUDIO

    • SD
      • HQ
      • MD
      • SD

    Silence