Rencontre avec Maggie Rogers

Par 12/12/2018

Quelques semaines avant la sortie de son album « Heard In A Past Life », Maggie Rogers, de passage à Paris, est venue nous le présenter et nous parler de sa conception. Elle a également évoqué ses débuts dans le milieu de la musique, sa rencontre avec Pharrell Williams qui a en quelque sorte changé sa vie, et l’importance d’être impliquée sur tous les aspects de la création d’un projet. Rencontre.

« Je m’appelle Maggie Rogers et je suis très heureuse d’être ici ! ». Les premiers mots de Maggie Rogers sont en français, la chanteuse ayant étudié à Paris pendant six mois lorsqu’elle était à la fac. « J’ai toujours aimé la langue française et je me sens vraiment à la maison à Paris. Je suis très heureuse d’être de retour, j’adore être ici ». Maggie a commencé la musique adolescente et c’est une rencontre avec Pharrell Williams qui a changé sa vie : « J’ai commencé à écrire des chansons quand j’avais peut-être 13 ou 14 ans et à produire ma propre musique quand j’étais au lycée. Après ça, j’ai étudié la production musicale à l’université de New York. Je travaillais pour mon diplôme et quand je me suis rendue en cours un jour, quelqu’un m’a demandé de porter un micro. Je suis rentrée dans la pièce et il y avait une équipe de cameramen et un invité spécial, qui s’est finalement révélé être Pharrell Williams. En même temps que j’ai obtenu mon diplôme à l’université, cette vidéo de moi a été mise en ligne sur internet. C’est comme ça que j’ai commencé à avoir une carrière musicale ! C’est assez dingue ! Il a vraiment changé ma vie mais c’est aussi vraiment facile de parler de ma carrière et de raconter que cette sorte de conte de fées… Au final, la réalité c’est que je travaille pour vivre de la musique depuis très longtemps et pour produire un album indépendamment. Même si ma vie a vraiment changé très rapidement et que c’était le bon moment et le bon endroit, je travaille sur ma musique depuis quand même plus de dix ans ». Un changement de vie du jour au lendemain qui n’a pas été sans conséquences pour la chanteuse, qui est assez timide et réservée : « J’ai paniqué. Je sors un album en janvier et cet album parle vraiment de cette transition et des changements. J’ai passé toute ma vie dans un studio d’enregistrement toute seule, à faire de la musique, et tout d’un coup je me retrouve dans les magazines, parfois à faire des couvertures. Il y avait des photos de moi qui étaient prises, tout ce genre de trucs. Et je pense que ce que j’aime par dessus tout c’est de faire de la musique, j’adore la musique. Mais la réalité quand on a une carrière dans ce milieu c’est qu’il y a plein d’autres trucs qui arrivent en même temps. Au début c’était très dur pour moi et il y a également beaucoup de pression. J’ai eu des moments difficiles parce que je croyais qu’il y avait des attentes sur qui je serais, qui je suis supposée être, comment j’allais devenir et qu’est-ce que j’étais supposée faire… ». 

« Heard In A Past Life » sera disponible en janvier et est d’ores et déjà en pré-commande. Elle nous explique pourquoi avoir choisi ce titre d’album : « Il y a un titre sur l’album qui s’appelle « Past Life ». Le titre entier n’est pas le même mais il y a une relation avec le nom d’une chanson de l’album. Il y a également un thème commun dans cet opus, celui des souvenirs. J’ai eu le titre avant même d’avoir les chansons, c’était coincé dans ma tête et je pense que ça devait être ça, c’était comme une évidence ». Maggie Rogers a écrit plus de trente morceaux sur cet opus et seulement douze ont trouvé leur place dessus, les meilleurs : « Ces titres je les ai choisi car ils m’ont aidé à raconter l’histoire de ce qu’il s’est passé, de la façon la plus complète que je puisse le faire. Chaque titre parle d’une émotion différente ou d’un moment différent à cette période de ma vie. J’ai toujours pensé qu’un album est un enregistrement d’une certaine période de temps. Et cet album est le reflet de cette période d’un an, un an et demi, quand j’ai été diplômée à l’université ». La chanteuse a également travaillé sur l’ordre du tracklisting, ordre important selon elle : « Je sais que les gens vont l’écouter dans n’importe quel ordre et j’ai hâte qu’ils trouvent quel est le meilleur ordre pour eux. Mais j’ai passé tellement de temps à trouver l’ordre des chansons ! J’adore les albums et c’est vraiment important pour moi et je sais qu’il y a des gens qui pensent que je suis folle ou que je suis stupide parce qu’ils croient que les albums n’existent plus vraiment mais c’est quelque chose qui est important et que j’adore, j’y prête vraiment attention ! ». Maggie Rogers s’est impliquée sur tous les éléments de la création, que ce soit le design ou les photos : « C’est très important parce que parce que c’est mon travail. C’est rigolo parce qu’il y a quelques jours, quelqu’un m’a dit, alors que je travaillais avec un autre producteur : ‘Oh c’est génial comment ils ont réussi à faire pour que ça sonne comme toi’ ! Mais j’ai dit ‘De quoi tu parles ? Ça sonne comme moi parce que je l’ai fait !’. Je ne comprends pas. Ils me disent : ‘Oh c’est génial comme tout est cohérent’… C’est cohérent parce que je l’ai fait ! Il y a une étape fondamentale dans la logique mais les gens parfois l’oublient. Après je peux comprendre parce que la réalité est différente pour tous les artistes et c’est normal. Ce que je trouve très excitant dans le fait d’être un musicien c’est qu’il y a tous ces éléments différents. Je suis créative de façon différente chaque jour et ça me fait me sentir très spéciale ».

Maggie Rogers sera en concert à La Gaîté Lyrique le 22 février et son album « Heard It In A Past Life » sortira le 18 janvier. Retrouvez l’interview complète dès maintenant en podcast audio et vidéo !

Les interviews

Radios associées

Pub

Facebook

Twitter

fermer Nous sommes en Facebook Live ☺ fermer
fermer REGARDEZ CE QUE VOUS ECOUTEZ ☺ fermer
Réduire
  • Loading..
  • 00:00

    Détacher le player

    Vous avez écouté

    AUDIO

    • MD
      • HQ
      • MD
      • SD

    Silence