Vendredi Sur Mer nous présente son album

Par 06/05/2019

Si vous êtes sur Paris vous avez forcément vu de nombreuses affiches avec son nom dans le métro, pour sa date à l’Olympia le 30 novembre : Vendredi Sur Mer – alias Charline – est venue nous présenter son album « Premiers Émois » dans les Instants Privilégiés. Rencontre avec l’un des nouveaux talents de la scène française.

Vendredi Sur Mer, Charline, VSM, pas mal de possibilités s’offrent à nous pour présenter cette jeune artiste, mais forcément, la première question se porte sur ce nom de scène : pourquoi Vendredi Sur Mer : « On me pose souvent la question, mais c’est drôle de dire VSM, pas grand monde le dit mais moi je le dis souvent. C’était simplement l’idée de partir un peu en voyage, mes chansons c’est des petites moments donc c’était la façon de représenter le premier voyage avant de s’introduire dans la chanson ». Une introduction dans la musique qui s’est faite par un autre univers, la photographie en premier : « La première chanson que j’ai écrite c’était effectivement pour une expo que j’ai fait il y a cinq ou six ans je crois et donc j’avais besoin d’une chanson qui collait parfaitement à cette exposition et j’ai écrit ma première chanson qui s’appelle « Est-ce Que Tu T’en Souviens » qui n’est pas du tout sortie, elle est juste sur YouTube. Et voilà, j’ai rencontré par hasard mon manager actuel qui a vu cette expo, qui a entendu la chanson et qui m’a dit dit : ‘c’est super il faut que tu continues’. J’ai dit d’accord et voilà ! ».

« Premiers Émois », voici le nom du premier opus de Vendredi Sur Mer, composé de 13 titres. Elle nous raconte comment elle a fait son choix parmi les morceaux : « C’est compliqué et en même temps évident. Je dirai que parfois on fait des ébauches de chansons et on se rend compte que ça ne mène à rien et que c’est compliqué, qu’on s’attarde un peu sur la question. Je pense qu’à ce moment-là il faut la laisser un peu reposer, peut-être que ça m’est déjà arrivé quelques semaines plus tard de retrouver l’inspiration et qu’on modifie tout avec Lewis et qu’elle soit choisie mais je ne sais pas, il n’y a pas trop de règles je crois que c’est assez aléatoire ». Elle nous a avoué écrire assez souvent : « J’écris quand même souvent, enfin c’est très aléatoire mais j’écris quand même souvent et il y a plein de choses que j’écris dont je ne me sers jamais ou parfois j’ai une idée mais je prends un couplet par ci, un couplet par là et puis finalement je retravaille le tout. Il y a vraiment plein de manière de travailler et il n’y a pas non plus de jours précis, ce n’est pas A + B et le pire c’est si un jour on me dit : ‘il faut que tu écrives une chanson pour demain’. Je n’y arriverai pas parce que c’est une pression et ça ne fonctionne pas comme ça alors que je pourrais le faire de moi-même ». Elle ajoute : « Je n’ai jamais réfléchi en me demandant si ça allait plaire. J’ai toujours écrit ce que j’avais envie d’écrire et j’ai toujours travaillé de manière assez directe si je voulais quelque chose d’un peu plus lent, d’un peu plus piano voix et bien je le fais et voilà »

Un fait particulier est à noter avec l’album de la jeune artiste : à l’arrière du CD, lorsqu’on lit les titres un à un, une vraie histoire se créée : « À la dernière minute, quand j’ai travaillé avec mon graphiste qui a fait la pochette, je lui ai dit que finalement je crois que j’aimerai bien faire un poème et presque que le titre de l’album, « Premiers Émois », ça soit en fait le titre de ce poème-là. Et puis je trouvais ça sympa de jouer aussi avec les mots derrière pour faire un joli petit dessin comme ça »

Vendredi Sur Mer enchaîne les dates dans toute la France et sera notamment le 30 novembre à l’Olympia. Elle passera également par Clermont-Ferrand pour le festival Europavox ou encore à La Rochelle pour les Francofolies le 11 juillet. Il s’agit d’un moment qu’elle adore, surtout maintenant que l’album est dans les mains du public : « Oui, ça faisait quand même six mois que je faisais des dates avec toutes les chansons de mon album, même un an mais pas avec toutes mais au fur et à mesure elles se rajoutaient et j’ai fait un Trianon. Les gens ne connaissaient pas du tout l’album, j’étais ravie de pouvoir leur présenter et qu’ils soient venus sans même forcément connaitre beaucoup de chansons. Mais c’est vrai que ça fait quand même plaisir de pouvoir les chanter face à un public qui connait les paroles ». Elle nous a aussi parlé de sa performance scénique et des personnes qui l’accompagne : « Jusqu’à présent en fait je suis accompagnée de danseurs et jusqu’à présent j’avais mes danseurs et là je vais rajouter des musiciens parce que c’est quelque chose qui me manque et effectivement pour pas que le public écoute un album en me regardant, ce n’est pas intéressant, donc là oui on est en train de modifier des choses et de rallonger des choses aussi ».

 

Avant de retrouver Vendredi Sur Mer dans de nombreux festivals cet été et/ou de la voir à l’Olympia le 30 novembre, vous pouvez écouter et voir l’interview complète dès maintenant en vidéo et en podcast audio sur notre site et notre chaîne Youtube ! Et écoutez Vendredi Sur Mer sur Hotmixradio VIP !

Les interviews

Pub

Facebook

Twitter

fermer Nous sommes en Facebook Live ☺ fermer
fermer REGARDEZ CE QUE VOUS ECOUTEZ ☺ fermer
Réduire
  • Loading..
  • 00:00

    Détacher le player

    Vous avez écouté

    AUDIO

    • MD
      • HQ
      • MD
      • SD

    Silence