Découvrez l’artiste américaine Charlotte Lawrence

Par 25/09/2019

Elle fait partie des nouveaux talents de la pop américaine (que vous pouvez retrouver sur Hotmixradio New) et était récemment de passage à Paris pour nous présenter son univers… Nous sommes allés à la rencontre de Charlotte Lawrence pour assister à son showcase privé dans un hôtel de la capitale et nous en avons profité pour lui poser quelques questions sur sa carrière.

Son nom ne vous dit peut-être rien mais pourtant Charlotte Lawrence cumule les millions de streams sur les plates-formes et les followers à travers le monde. Connue pour être également mannequin, la jeune californienne de 19 ans nous a reçu dans un hôtel parisien juste avant d’interpréter quelques titres devant les médias. Assise dans un coin du restaurant en train de savourer une salade et des gourmandises typiquement françaises comme des macarons, la chanteuse nous confie être arrivée la veille, des États-Unis. Originaire de Los Angeles, où de nombreux artistes se rendent pour trouver l’inspiration, elle nous confirme qu’il règne une atmosphère particulière dans cette ville : « À Los Angeles il y a une vraie histoire, que ce soit à Hollywood, dans la musique, la télévision… Vous vous promenez dans la rue et vous voyez que Bowie a joué ici, vous voyez le restaurant où Prince mangeait tout le temps… C’est super intéressant et c’est vraiment la chose la plus cool à propos de Los Angeles. Je pense que c’est pour ça que beaucoup de gens créatifs vont dans cette ville. Quand vous connaissez l’histoire de la musique et que vous voyez tous ces lieux, vous vous dites : ‘je pourrais être là moi aussi’. Beaucoup de gens voyagent à Los Angeles pour poursuivre leurs rêves. Vous pouvez rencontrer un mec super doué à la guitare, le meilleur auteur-compositeur ou le meilleur producteur. Cette ville est entourée par la musique et l’art, je pense que c’est ça qui la rend spéciale. J’adore Los Angeles ».

La musique n’est pas une passion récente pour Charlotte, qui a commencé dès son plus jeune âge. À 11 ans, elle écrivait son premier titre, « Your Love » et à 13 ans, elle chantait au Hollywood Forever Cemetery. Sous son dernier clip YouTube, « Why Do You Love Me », certains la compare physiquement à Kendall Jenner, avec la même musicalité que Billie Eilish et la même vibe que Charlie Puth. C’est d’ailleurs ce dernier qui a co-écrit ce morceau à ses côtés. L’artiste a fait évoluer son style en grandissant, sans jamais se demander si cela collait avec l’attente du public. Le plus important pour elle, c’est d’être authentique : « Je n’ai jamais voulu faire de la musique qui corresponde à ce que les autres écoutaient parce que je n’ai jamais voulu être quelqu’un d’autre que moi-même. En tant qu’artiste, on a une grande responsabilité qui est d’être authentique et d’exprimer nos émotions à travers notre art, de montrer qui on est grâce à notre musique. Je pense que mon style et mon son changent chaque jour. Quand j’ai composé mon EP à 16 ou 17 ans c’était mon son de l’époque, ça parlait des expériences que je vivais à ce moment-là. Ma musique évolue au fur et à mesure que je grandis. Je suis très à l’aise avec ce que je fais à l’heure actuelle et je pense que quelque soit mon son, une grande partie de ma musique est influencée par le genre alternatif et indie, avec des artistes comme Joni Michell, Patti Smith ou encore Fiona Apple. Dans un an je dirais probablement la même chose et ma musique aura continué d’évoluer. À mesure que nous grandissons en tant qu’être humain, chaque aspect de notre vie devrait évoluer parallèlement à ça ».

Avec des parents travaillant dans l’industrie du divertissement (sa maman est actrice et son papa producteur, notamment de séries), Charlotte a reçu un vrai soutien, ce qui l’a poussé à réaliser ses rêves : « Mes parents ont toujours été d’un très grand soutien pour moi depuis que je suis enfant et m’ont toujours poussé à suivre ma passion. Quand j’ai commencé à jouer de la musique, ils m’ont toujours aidé en me disant que si je voulais prendre des cours de piano je pouvais. Même s’ils ne sont pas de l’industrie de la musique mais plus de celle du divertissement, ils m’ont donné la liberté de faire ce que je voulais et j’en suis très reconnaissante. Mon père m’a toujours dit dès mon plus jeune âge que je devais me sentir chanceuse d’être de Los Angeles, entourée de supers musiciens et d’avoir la capacité de faire ce que je veux faire. Je sais que beaucoup de gens détestent leur travail et le font pour gagner de l’argent et poursuivent leur hobbies à côté ».

Après « Why Do You Love Me » sorti en juillet, la chanteuse nous a confié qu’elle allait sortir encore deux autres titres, dont un qui devrait voir le jour ce vendredi. Un premier album serait prévu pour l’année prochaine, avec un contenu totalement exclusif : « Je veux faire quelque chose de totalement nouveau pour l’album. Je ne ressens pas de pression ou de stress et c’est d’ailleurs le seul moment. Je sais créer de la musique et j’aime ça, je me sens à l’aise dans cet exercice ». Et Charlotte Lawrence est très productive : « J’ai déjà écrit des milliers de titres. J’écris des chansons chaque jour. Je les ai toutes dans mon téléphone tout le temps. Quand je commence quelque chose sur mon téléphone et que je trouve que ce n’est pas bien mais que j’aime une mélodie, j’essaie de la transformer en quelque chose d’autre. Avec la technologie, vous avez un journal dans vos mains : parfois je marche et je pense à une phrase que je trouve intéressante. Je vais l’écrire dans mes notes et un mois plus tard je vais écrire une chanson à ce propos ».

Après cette interview, la chanteuse a interprété trois titres assise sur une chaise haute sur le toit de l’hôtel, accompagnée d’un guitariste, dont son morceau actuel, « Why Do You Love Me », et son prochain titre à paraître : « Navy Blue », qui sera à retrouver dès sa sortie sur Hotmixradio New !

Pub

Facebook

Twitter

fermer Nous sommes en Facebook Live ☺ fermer
fermer REGARDEZ CE QUE VOUS ECOUTEZ ☺ fermer
Réduire
  • Loading..
  • 00:00

    Détacher le player

    Vous avez écouté

    AUDIO

    • MD
      • HQ
      • MD
      • SD

    Silence