DJ Snake à La Défense Arena à Paris

Par 24/02/2020

Samedi soir, DJ Snake était de retour « à la maison » à Paris et plus précisément à l’Arena de Nanterre pour présenter un show exceptionnel devant une salle comble de 40 000 personnes, venues de toute la France et même du monde entier.

« Ici C’est Paris »… Jour de match pour DJ Snake, qui samedi soir a rempli Paris La Défense Arena sans aucune promotion. La première partie était assurée par Vladimir Cauchemar qui a su chauffer la salle déjà bien pleine (15 000 personnes se trouvaient en fosse) avant l’arrivée de DJ Snake aux alentours de 21h45. Après avoir fait un set en haut de l’Arc de Triomphe en 2017 et avoir utilisé le visuel du bâtiment sur la pochette de son album « Carte Blanche », quoi de plus logique que d’apparaître en haut du monument parisien projeté sur un mur d’écran et sur une plateforme en hauteur ? Et oui, c’est ainsi que l’artiste a introduit son concert, devant une foule en délire. Sur ses réseaux sociaux, DJ Snake nous avait promis un show exceptionnel, et c’est ce qu’il a fait. À plusieurs mètres du sol, il a enchaîné les morceaux, avec des visuels et des lumières tous plus incroyables les uns que les autres, des flammes, des feux d’artifice et bien sûr, des confettis.

Au fur et à mesure du spectacle, on découvre de nouveaux tableaux mais son attachement à la France ressort tout au long du concert, avec des lumières aux couleurs du drapeau national. Il nous a également bien rappelé qu’on était à Paris, la phrase « Ici C’est Paris », ayant été la plus mentionnée de la soirée. Non, nous n’étions pas dans un match de foot (malgré que DJ Snake soit un grand fan du PSG et le fait qu’on ait entendu le public chanter La Marseillaise plusieurs fois) mais bel et bien au concert de l’un des DJs les plus influents au monde. Un DJ qui n’était pas là uniquement pour enchaîner les titres : l’artiste a pris le temps d’échanger avec le public, de remercier les gens qui étaient venus de loin pour le voir ce soir-là et de parler de son parcours : « 20 ans, j’ai mis 20 ans pour en arriver là et aujourd’hui je suis de retour à la maison. Vous m’avez vu dans des soirées pourries, dans des MJC. Levez-vous, bossez et essayez de devenir le meilleur. On ne joue pas pour participer, on joue pour gagner » a-t-il déclaré au public, en leur rappelant de croire en leurs rêves malgré les critiques et jugements des autres.

Après une heure de concert dans les airs, le DJ est descendu et a fait venir sur scène son ami Cut Killer : « C’est grâce à lui que tout a commencé » a-t-il annoncé. L’artiste, qui nous avait promis un set de presque deux heures sur ses réseaux sociaux n’a pas menti, puisque nous avons quitté la salle aux alentours de minuit au son de « Let Me Love You », un morceau pour lequel Justin Bieber a prêté sa voix.

Et pour ceux qui se demandent, DJ Snake n’a bien sûr pas manqué de faire un « Wall Of Death » en séparant le public en deux, avant qu’ils ne courent tous les uns vers les autres. Un homme a d’ailleurs fait une roulade à ce moment-là sur le sol et ce n’était probablement pas la meilleure idée qu’il ait pu avoir (plusieurs tweets témoignent de la violence du mur, on applaudit les survivants qui ont quand même perdu un pied ou une cote dans le choc).

L’artiste vient également de dévoiler la réédition de son album « Carte Blanche », disponible partout !

Radios associées

Pub

Facebook

Twitter

fermer Nous sommes en Facebook Live ☺ fermer
fermer REGARDEZ CE QUE VOUS ECOUTEZ ☺ fermer
Réduire
  • Loading..
  • 00:00

    Détacher le player

    Vous avez écouté

    AUDIO

    • MD
      • HQ
      • MD
      • SD

    Silence