Josef Salvat en interview sur Hotmixradio

Par 03/03/2020

Son album « Modern Anxiety » sortira le 15 mai. Josef Salvat est venu nous en parler quelques mois avant et nous a présenté les différents singles déjà sortis. Il nous a expliqué son processus créatif et est revenu sur les petits concerts qu’il avait déjà fait, avant son passage aux Etoiles à Paris le 2 avril prochain.

Après quatre ans d’absence, Josef Salvat est de retour avec plusieurs titres tels que « In The Afternoon », « Modern Anxiety » ou encore « Playground Love ». Forcément, nous lui avons demandé ce qu’il s’était passé durant ces années : « Tellement de choses. Je pense qu’avec l’expérience du premier album j’en suis sorti un peu perdu et je n’étais plus sûr de rien. Plus sûr de ce que je faisais, de savoir sur quoi écrire, qui j’étais et tout ce genre de trucs. Je ne pouvais pas faire un deuxième album comme ça avec autant d’incertitudes. Donc je suis parti aussi longtemps que nécessaire et je ne savais pas combien de temps cela allait prendre. Et au final ça a pris 4 ans. Ça a vraiment été un process graduel entre s’ouvrir, regarder ce qu’il y a là, le réparer, le rassembler et aller de l’avant. Je suis allé à Berlin, ensuite je retourné à Londres et maintenant j’ai une petite maison, un petit chien. Mais c’est bien parce que c’est la première fois depuis 10 ans que je sens que je suis stable. Et c’était nécessaire pour cet album ». Un album qui est déjà en pré-commande. Josef s’avoue actuellement plus soulagé que stressé et est impatient que ses titres sortent : « L’album est là, il est en route. Et maintenant je vais retourner au travail et le chanter aux gens. J’étais sur scène à Londres la semaine dernière. C’était génial, il y avait des gens que je n’avais pas vu depuis 4 ans, depuis la dernière fois que j’ai fait un concert, et ils sont venus à ce spectacle. C’était comme une réunion de famille, c’était vraiment vraiment bien ». S’il a composé de nombreux morceaux, il a fallu faire un choix pour avoir une cohésion pour « Modern Anxiety » : «  J’ai eu la clarté de développer, la clarté mentale de développer et tisser l’album. J’ai écrit des centaines de chansons ces quatre dernières années, beaucoup d’entre elles sont très bonnes et beaucoup sont très mauvaises. Mais la question de cet album était de savoir ce que je voulais dire avec ce travail ? Il ne s’agissait pas juste de mettre les meilleurs titres sur l’opus. Il fallait se dire quels titres marchent ensemble, quels sont les morceaux qui sont les meilleurs pour raconter l’histoire de ces quatre dernières années. Et toutes les choses auxquels j’ai pensé dans la vie. Modern Anxiety regroupe en quelque sorte tous les thèmes qui sont abordés sur l’album. Mais c’était très intuitif, ce n’était pas très difficile de le faire, c’était plus comme suivre une rivière ».

Si la sortie de l’album paraît encore loin, d’autres titres vont être dévoilés prochainement : « Je veux sortir le plus de musique possible le plus rapidement. Et puis l’album va arriver et il y aura peut être plus de musique après ça très rapidement. C’est important de sortir de la musique pour des gens car c’est pour ça qu’on est là. C’est la seule raison pour laquelle on est là ».

Alors qu’il sera en concert le 2 avril à Paris aux Etoiles, Josef Salvat nous avoue préférer les petites salles : « J’adore les petites salles. J’aime quand tu peux regarder dans les yeux de tout le monde dans la salle. Dans une grande salle ça peut être plus stressant parce que tu dois emmener tout le monde. Et parfois on peut sentir qu’on les a perdu là, qu’on doit aller dans une autre direction. Mais dans une petite salle c’est très intime, peut-être trop intime mais j’aime ça ».

Retrouvez l’interview complète de Josef Salvat dès maintenant et écoutez « In The Afternoon » sur Hotmixradio New !

Non classé

Les interviews

Pub

Facebook

Twitter

fermer Nous sommes en Facebook Live ☺ fermer
fermer REGARDEZ CE QUE VOUS ECOUTEZ ☺ fermer
Réduire
  • Loading..
  • 00:00

    Détacher le player

    Vous avez écouté

    AUDIO

    • MD
      • HQ
      • MD
      • SD

    Silence