Joseph Chedid nous parle de « Source »

Par 18/03/2020

Joseph Chedid était en concert le 2 mars au Théâtre de l’Oeuvre à Paris pour présenter son album « Source » dans le cadre de sa tournée. L’occasion pour nous de le rencontrer et d’en savoir un peu plus sur cet opus qui est sorti en juin dernier. Il a également interprété l’un des titres extrait de cet album, « Ma Différence, M’a Dit ».

Si « Source » de Joseph Chedid est sorti en juin, le projet est tout d’abord arrivé sous la forme de différents EPs. Un choix qui s’explique notamment par le fait de vouloir donner la plus longue vie possible à l’album : « Je n’avais pas forcément pensé à morceler le disque. Et puis finalement, au bout d’un moment, quand j’ai compris que j’allais le sortir par moi-même, je me suis dit que c’était un peu dommage de sortir l’album d’un coup parce que quand tu es en indépendant ça va assez vite donc t’as envie de lui donner sa vie. C’est vrai que dans la logique indépendante, si tu abats toutes tes cartes d’un coup, forcément, l’attention est assez brève ». Sur 18 titres écrits, 12 ont été gardés de façon assez naturelle. Enregistré en 10 jours, Joseph Chedid aura cependant retravailler sur cet opus pendant deux ans : « Je n’ai pas trop écrit pendant ces deux ans parce que j’étais du coup occupé sur ce travail-là mais je n’ai pas travaillé non stop deux ans non plus parce que j’ai eu d’autres choses à faire notamment d’autres projets… Et du coup est-ce que c’est long? Oui, c’est long, ça, c’est sûr. Parfois, c’est le temps qu’il faut. C’est le temps qu’il faut pour expérimenter, pour se renouveler, pour se reconstruire, pour redéfinir des choses. C’est sûr que quand on fait ça pendant deux ans, mine de rien, on a le temps de réfléchir. Le temps de faire le tri et le temps de se dire ça, ça me correspond. Je pense qu’en tout cas, les morceaux qui sont sur ce disque, ce sont les morceaux que j’avais besoin d’exprimer à ce moment-là. Ils avaient tous cet écho par rapport à « Source » ». Il décrit d’ailleurs cet album comme un mantra, et nous a confié qu’il avait déjà commencé à travailler sur un prochain opus qui comportera peut-être une chanson sur laquelle il est en train de plancher avec une classe de CM2 : « C’est un professeur qui m’a contacté sur Facebook. Il a cette initiative de faire rencontrer des musiciens avec les enfants et donc voilà, là on est en train de commencer à travailler sur une chanson ensemble. J’ai envie de prendre le temps, qu’on se pose des questions, qu’on fasse ça vraiment. Je le prends au sérieux. Je leur ai demandé aussi quelle était leur vision du monde et comment ils envisagent l’avenir. Ils ont tous un peu une petite réflexion par rapport à ça, une petite phrase à écrire, un petit truc. Et après, je leur ai demandé aussi à tous de siffloter quelque chose, de composer quelque chose. Trois notes de guitare, n’importe quoi. Ils sont tous censés faire de la matière. Je vais récupérer tout ce matériel-là et puis commencer à organiser des choses. Moi, écrire des trucs aussi, essayer d’en faire naître une chanson qui sera à nous et qu’on aura créé ensemble et qui ne sera ensuite plus à nous et qui fera son voyage ».

En concert le 2 mars au Théâtre de l’Oeuvre à Paris, Joseph Chedid nous a parlé de l’exposition qu’il a mis en place et dont le vernissage a eu lieu juste avant le concert : « Il y a 14 tableaux, les 12 titres de l’album ont un tableau. Il y a deux tableaux supplémentaires, un peu comme des tableaux centraux qui sont un peu comme un autoportrait et un autre que j’appelle un résumé qui est juste une image qui est un peu une symbolique de « Source ». Là, vraiment, il y avait cette idée de peinture parce que je trouvais que dans « Source » justement, il y avait quelque chose d’organique, quelque chose de plus épais, de plus de textures, de couleurs aussi. Je n’avais pas fait de peinture avant et je me suis lancé là-dedans, très naïvement, me disant je vais faire une expo peinture. Et puis je l’ai fait ».

Pendant le concert, Joseph Chedid nous avait promis des surprises, et bien nous les avons eu, avec notamment la présence d’invités comme Nach pour le titre « Guérir », Gustine qui a joué de la harpe à ses côtés pour le morceau « Le Deuil Du Philanthrope » ou encore Chat pour interpréter « Mon Beau Parisien ». Il nous avait confié : « J’ai vraiment beaucoup de chance parce qu’il y a quelque chose qui se tisse vachement bien. J’assiste aux gens qui connaissent mes paroles, ça, c’est nouveau, c’est très beau aussi à voir, c’est très réconfortant et très touchant. J’assiste aussi à plein de curieux qui viennent voir ce que je fais et qui en ressortent plutôt très contents. Ce qui m’intéresse énormément pendant le concert, c’est cette dimension de vivre la musique ensemble et pas juste assister au concert de quelqu’un. Avoir chanté et avoir fait de la musique pour le spectateur, qu’on devienne musique comme ça, ça fait partie des choses qui me plaisent ». L’artiste a également pris le temps d’échanger avec le public en expliquant la création de ses titres et n’a pas hésité à mettre l’ambiance en se déplaçant dans toute la salle et en allant même en balcon ! Pour le titre « Choupinou », alors qu’il nous racontait l’histoire de la chanson, Joseph Chedid s’est également maquillé avant d’interpréter le morceau, ce qui a beaucoup fait rire le public. L’artiste ne se prend pas au sérieux et nous a offert un spectacle proche des autres, avec avant tout de l’échange et du partage. 

Pour découvrir ce joli spectacle, rendez-vous le 14 mai au festival Paroles et Musique à Saint Etienne, le 27 juin au festival Ardeche Aluna à Ruoms ou encore le 10 juillet au festival Rhinoferock à Pernes Les Fontaines. En attendant, découvrez dès à présent le live de Joseph Chedid sur le titre « Ma Différence, M’a Dit ».

Pub

Facebook

Twitter

fermer Nous sommes en Facebook Live ☺ fermer
fermer REGARDEZ CE QUE VOUS ECOUTEZ ☺ fermer
Réduire
  • Loading..
  • 00:00

    Détacher le player

    Vous avez écouté

    AUDIO

    • MD
      • HQ
      • MD
      • SD

    Silence