Lara Fabian nous parle de la réédition de son album

Par 03/07/2020

À l’occasion de la réédition de son album « Papillon » qui est devenu « Papillon(s) », Lara Fabian est revenue avec nous sur l’histoire de plusieurs morceaux de cet opus, sur l’amour et la résilience et nous a également proposé sa playlist idéale, en nous parlant de différents morceaux qui ont marqué sa vie.

En confinement au Canada, c’est via Zoom que nous avons eu le plaisir d’interviewer Lara Fabian sur la réédition de son opus « Papillon », sorti en 2019. Nous avons tout d’abord pris de ses nouvelles afin de savoir comment elle avait vécu cette période particulière : « Je dirais que c’était en dents de scie. Le démarrage était un peu abrupt. C’est sûr qu’annuler toute une tournée, de voir la décaler, ne pas véritablement savoir quelle sera la résolution de tout ça, ça m’avait quand même plongé dans un certain questionnement. Aujourd’hui, j’ai réussi à le voir plus comme un cadeau mal emballé, comme une opportunité de me reposer, moi qui n’avais jamais eu l’occasion de le faire depuis de longues années. Je dirais que somme toute, comme j’étais en famille, j’étais à la maison ça s’est bien passé »

Intitulé « Papillon » (« Papillon(s) » pour la réédition), la chanteuse nous a expliqué son histoire avec cet animal : « Je suis loin du contexte obscur du papillon ou du monarque. Je suis plus affublée de ce totem parce que ma grand mère m’a bien souvent rappelé l’urgence de vivre ici et maintenant et que le papillon est un animal qui vit peu. Définitivement ça nous met en contact avec l’éphémère des choses donc pour moi c’était véritablement un totem qui vient de cette envie qu’avait ma grand maman de me passer cette vérité ». Avec ce disque, la chanteuse marque un tournant avec des productions plus électro-pop : « C’était une volonté de travailler avec quelqu’un qui nourrissait cet amour pour l’électro-pop et qui le faisait tout en respectant la genèse des choses, puisque moi je suis quelqu’un qui aime les mélodies, qui aime les textes, donc c’est important de pouvoir habiller ce qu’est mon ADN avec des sonorités plus adaptées à notre époque ».

On remarque également plus de nuances dans ses textes : « C’est vrai qu’aujourd’hui, j’ai peut-être plus conscience de la dualité des choses et je suis moins persuadée peut-être que je pouvais l’être auparavant dans mon écrire. « Papillon » m’a permis de voler à la fois en pleine gratitude et après, en pleine résilience. Il n’y a pas de résilience possible si vous n’avez pas d’abord résisté. Donc moi avant je ne faisais que résister. Aujourd’hui j’ai compris que dans la rupture ou dans la fin de quelque chose, il n’y a pas forcément de drame il y a juste la transformation de quelque chose ».

La chanteuse nous a également raconté l’histoire du morceau « Superman », assez touchante : « J’écris soit d’une forme d’observation ou même d’une discussion avec quelqu’un qui me traduit sur son périmètre et ça, ça appartenait à une discussion que j’ai entendu alors que j’étais assise secrètement avec ma casquette dans une gare et où j’entendais ce monsieur extraordinaire qui rêvait d’autre chose. Il avait envie d’autres trucs mais il avait la sensation de ne pas vraiment être compris, mais qu’au fond de lui, il avait des grandes aspirations, de grands désirs et je me suis dit en fait, au fond, il y a toujours un héros qui se terre et qui vole trop bas et j’ai eu envie d’écrire une chanson sur cet être qui, en l’occurrence, a eu un narratif très clair. Mais après, je crois qu’ils sont plusieurs à le ressentir, à avoir l’impression d’être un peu enfermé dans une boîte. Et quand on vit ce genre de vie, on a parfois besoin de rêver un peu plus fort mais on n’est pas toujours entendu, on n’est pas toujours compris ».

Nous avons aussi évoqué le titre « Nos Coeurs À La Fenêtre », sorti afin d’aider le personnel soignant : « J’avais l’urgence de contribuer, faire quelque chose qui puisse avoir du sens concrètement, signifier de l’argent qui puisse circuler vers eux (ndlr : tous les bénéfices sont reversés aux personnels soignants de France, d’Italie, de Belgique et du Canada). À part ça, j’ai écrit toute une série de choses un peu étranges, un peu étonnantes, que j’ai appelé les sessions lockdown, qu’on aura peut-être l’occasion de voir bientôt. C’est un peu des sessions de musique un peu particulières, je ne sais pas comment cela va être perçu parce que ce n’est pas des chansons mais c’est ma voix quand même, donc on va voir ! Pour moi cette période a été plutôt propice à l’écriture, à l’écriture autrement, à la formulation d’une expression, d’une émotion différente ».

Lara Fabian nous a également fait le plaisir de nous proposer sa playlist idéale avec notamment Céline Dion, Jean-Jacques Goldman, Maroon 5, Laurent Voulzy ou encore Christina Aguilera. L’intégralité de cette playlist sera a retrouvé dès mardi à 18h sur Hotmixradio Platinum !

En attendant, regardez et écoutez l’interview complète de Lara Fabian dès maintenant sur notre site et notre chaîne YouTube et écoutez « Par Amour » sur Hotmixradio Frenchy !

Les interviews

Actus précédentes

Radios associées

Pub

Facebook

Twitter

fermer Nous sommes en Facebook Live ☺ fermer
fermer REGARDEZ CE QUE VOUS ECOUTEZ ☺ fermer
Réduire
  • Loading..
  • 00:00

    Détacher le player

    Vous avez écouté

    AUDIO

    • MD
      • HQ
      • MD
      • SD

    Silence