47Ter en interview et live !

Par 02/10/2020

Il y a un peu moins d’un an, leur premier album « L’Adresse » sortait dans les bacs. Depuis, ils ont cartonné avec « Côte Ouest » et plus récemment « On Avait Dit » et leur opus est certifié disque d’or. Le groupe est venu nous en parler dans les Instants Privilégiés et a évoqué leur rencontre avec Patrick Bruel, une collaboration possible avec BigFlo et Oli et les concerts. Ils nous ont également interprété « On Avait Dit » en live, et nous ont présenté leur playlist Hip-Hop idéale.

Composé de Pierre Paul, Miguel et Blaise, le trio 47Ter a trouvé sa place dans le paysage musical français. Leur premier album, « L’Adresse » fait d’ailleurs écho à leur histoire, le nom du groupe étant issu d’un lieu où ils se retrouvaient souvent : « C’est un petit hall, une salle des fêtes chez nous et c’est là où on se pose depuis qu’on est tout petits. C’est notre QG. Et on était là-bas et on s’est dit, pourquoi on s’appellerait pas 47Ter comme cette adresse ». Originaire du 78, à Bailly, les garçons ont toujours fait de la musique depuis leurs années collège : « On faisait de la musique ensemble depuis la 6ème, on a fait du rock, du métal, on a tout fait. On avait un groupe avec une chanteuse, la chanteuse est partie et on s’est retrouvés à trois. On a continué à faire du son. Je rappais un peu en soirée pour blaguer et on a mêlé ça sur un morceau à un moment donné donc on a gardé des refrains chantés avec un peu de rap et on a évolué là-dedans. Maintenant c’est un peu l’ADN du truc, c’est de la pop, du rap, des mélodies, un peu de tout ça »

Pour la sortie de leur album il y a quelques mois, les garçons se sont mis en scène dans des petites vidéos YouTube avec plusieurs invités : « Depuis le début on a un peu un côté autodérision et on aime bien se mettre en scène dans des choses un peu marrantes. On faisait des freestyles au début avec de l’autodérision et des punchs un peu marrantes. Quand on a sorti notre album qui était un peu plus sérieux, où il y avait de nouvelles thématiques, on a abordé des nouveaux sujets où le côté drôle et autodérision était moins présent. On s’est dit pour garder ce truc là et faire une petite transition, ça serait marrant de faire ces vidéos ». Et en parlant de vidéos, on peut également noter la présence d’un autre artiste, Patrick Bruel, dans le clip de leur titre « Côte Ouest » : « C’était le hasard. On est dans la même maison de disques, chez Sony et le boss de chez Sony était venu à l’un de nos concerts à Paris et nous a dit qu’il avait diné avec Patrick juste avant et qu’il avait dit qu’il adorait ce que l’on faisait. Du coup on lui a dit que c’était énorme et on a demandé s’il y avait moyen de gratter pour un clip. Il nous a dit carrément et nous a donné son numéro. On a pris une semaine et demie avant de l’appeler, on a filmé carrément et c’est quand même Patrick Bruel quoi. Tu n’appelles pas ton banquier, tu appelles Patrick Bruel. Mais le mec était trop cool, il vient, il propose des idées, il est accessible. Il nous a invité à son concert à Bruxelles, et il n’était pas au courant mais tous ses invités étaient là pour ses 60 ans. On s’est retrouvés aux 60 ans de Bruel avec Kemar et c’était inoubliable ».

Pour ce premier opus, pas de collaboration à signaler, un moyen aussi pour les garçons de se présenter au public : « On est trois et on a envie de montrer notre univers déjà à nous trois avant d’aller chercher le soutien d’autres artistes. Avant de faire des feats, on voulait se faire un peu connaitre par les gens, pas se faire connaitre à travers d’un feat et acquérir une image, une crédibilité pour après avoir une légitimité. On voulait se prouver à nous-même qu’on pouvait réussir, arriver dans ce milieu-là qu’avec nous. Et après on aurait la légitimité d’aller demander à d’autres gars qu’on apprécie sans se dire on va chercher un mec plus gros que nous pour nous donner du buzz ou je sais pas quoi. On veut que ce soit sain et même pour l’identité musicale, on fait de la musique depuis toujours mais le 47Ter c’est deux trois ans de construction, c’est pas beaucoup donc il faut qu’on trouve la base 47Ter qui prend du temps à se mettre en place. Il faut que ce soit bien précis, que quand on entend quelque chose on se dit c’est 47Ter. 47Ter feat quelqu’un ça va donner un truc particulier, pour l’instant il n’y a eu qu’un album donc c’est difficile. On attend la suite ». Et lorsqu’on évoque les collaborations, une qui pourrait arriver un jour où l’autre serait avec Big Flo et Oli : « Il y a des gens avec qui on s’attend bien, Big Flo et Oli c’est vraiment des amours, ils nous ont invité sur des Zéniths à eux pour faire « Côte Ouest ». On s’est vus des dizaines de fois, et je pense que ça se fera. Si on fait un feat, ce n’est pas uniquement pour faire un feat, il faut bien s’entendre avec l’artiste, il faut qu’il y ait un truc et que ce soit naturel et logique. Big Flo et Oli demain il y a un feat avec nous, il n’y a pas de surprise. Je pense que les gens s’y attendent un peu parce qu’on s’entend très bien avec eux et leur public est le nôtre, il est quand même assez proche aussi »

Si pour l’instant les concerts sont en pause, le groupe travaille sur de nouvelles bases pour les prochains spectacles : « On est en train de réfléchir, on a encore un peu de temps avant que ça reprenne je pense donc on va vraiment s’y pencher, il va falloir qu’on passe un cap au niveau des concerts ». Ils auront cependant profité du confinement pour travailler sur de nouveaux titres et réfléchir à leur second album… Affaire à suivre !

L’intégralité de l’émission est à retrouver dès maintenant en podcast audio et vidéo ! Et vous pourrez retrouver la playlist Hip-Hop idéale de 47Ter dès mardi à 18H sur Hotmixradio Hip-Hop !

Les interviews

Pub

Facebook

Twitter

fermer Nous sommes en Facebook Live ☺ fermer
fermer REGARDEZ CE QUE VOUS ECOUTEZ ☺ fermer
Réduire
  • Loading..
  • 00:00

    Détacher le player

    Vous avez écouté

    AUDIO

    • MD
      • HQ
      • MD
      • SD

    Silence