Terrenoire nous présente « Les Forces Contraires »

Par 15/02/2021

Quelques mois après la sortie de leur premier album « Les Forces Contraires », le duo Terrenoire, originaire de St-Étienne et composé de Théo et Raphaël nous a invité dans leur studio parisien pour une interview afin de nous parler cet opus, de leur façon de travailler sur les morceaux ainsi que du titre « Jusqu’à Mon Dernier Souffle », utilisé pendant la période de Noël pour le court-métrage d’Intermarché.

C’est dans leur studio parisien, aménagé dans la cave d’un immeuble, que le duo nous a reçu. Leur album, composé de 10 titres, a su séduire le public au fil des mois, et beaucoup ont découvert leur musique au mois de décembre, lorsque leur titre, « Jusqu’à Mon Dernier Souffle », a été utilisé pour le court-métrage très émouvant de la marque Intermarché. Un clip qui a d’ailleurs évolué car à la base, le personnage principal devait être une jeune infirmière : « La réalisatrice a changé son casting pour la chanson. Au départ, ce devait être une jeune infirmière, puis finalement, comme le jeu et comme la voix est masculine dans la chanson « Jusqu’à Mon Dernier Souffle », c’est devenu un mec. C’est une super belle histoire. On trouve ça beau que cette chanson soit liée à cet imaginaire très précis, très actuel, très lié à notre situation à tous. La vie des chansons, c’est ça. C’est-à-dire qu’à un moment donné, on les crée puis il y a quelque chose qui nous échappe et elles s’accrochent à l’air du temps. Et puis ça part, ça s’éloigne de nous et on trouve ça super. Ça a permis aux gens de nous connaître à travers cette histoire, cet imaginaire de soins, d’une famille qui s’inquiète pour le père malade, puis finalement qui se fait soigner. En plus, c’était un écho très étonnant à notre propre histoire. On a vu ça comme des signes étranges, magiques. Et on a trouvé ça super beau ». Si la chanson s’est d’ailleurs retrouvée en intégralité dans le spot, chose très rare à la télévision, le duo nous confie qu’ils ont surtout dû la rallonger : « La chanson est plus longue, donc je pense que c’est du jamais vu. Normalement, on formate, on découpe les chansons pour qu’elles rentrent au format des pubs. Et là, il y a eu quelque chose, c’est une période étrange qui éclate la réalité. S’il n’y avait pas eu toute cette histoire de pandémie, de virus, cette chanson n’aurait jamais eu cette vie-là ».

Intitulé « Les Forces Contraires », ce premier opus aurait pu s’appeler autrement : « Au début, on a failli l’appeler « La mort, la mer, l’amour et la lumière ». On n’arrivait pas à le dire, on trouvait que ça représentait bien ce qu’on avait voulu fabriquer, mais c’était trop difficile comme titre. Du coup, on a oublié. L’album aurait pu s’appeler « Derrière Le Soleil » aussi, mais c’est « Les Forces Contraires ». Je crois qu’on aimait bien l’idée que ce soit un titre qui survole tous les titres, on ne voulait pas donner d’importance précise à une seule chanson, c’était plus pudique ». À l’intérieur, en premier titre, on retrouve « Le Temps De Revenir À La Vie », un morceau sur lequel on peut entendre des petites voix, comme des petits fantômes, que l’on peut retrouver tout au long de l’album : « On avait bâti tout un imaginaire pour faire cet album. Et puis, c’est un titre qui parle du retour à la vie, donc on avait envie de créer une sorte de spectre avec ces fantômes, ces petites voix qui tournent autour. Et c’est un logiciel qui permet en fait d’inverser sa voix en temps réel, ça te permet d’avoir ce genre de sons plus ou moins harmonieux. Et du coup, on a trouvé que c’était un super personnage et on l’a utilisé un peu au fur et à mesure, au fil de l’album ». Les garçons nous ont également confié qu’ils avaient parfois du mal à terminer un titre et que les deadlines les aide à être dans les délais. Ils ont également évoqué le fait que le titre « Là Où Elle Est », le dernier titre de l’album, a été enregistré en une seule prise pour la voix.

Si 10 titres sont présents sur l’opus, environ 30 ou 40 ont été réalisés, dont certains mixés et masterisés, prêts à sortir, qui ne sont pas sur le disque, mais qui ont été mené jusqu’au bout. Terrenoire nous confie qu’il n’est pas impossible que certains sortent prochainement sur une réédition d’album… Affaire à suivre !

Le duo a également travaillé sur le live, qui est prêt et ils ont fait quelques résidences. Au final, il ne manque que les concerts pour pouvoir les applaudir sur un set d’une heure. « C’est assez scénographié. C’est un spectacle, on veut toujours faire en sorte que ce soit chargé d’émotion et assez impressionnant visuellement. On a travaillé avec Mathilde, qui est une ingénieur lumière formidable, qui vient du théâtre et qui a vraiment réussi à créer des narrations très intéressantes autour du répertoire, qui est très fine et qui a beaucoup de sensibilité ».

En attendant de pouvoir les voir sur scène, retrouvez l’interview complète de Terrenoire dès maintenant sur notre site et notre chaîne YouTube, et écoutez « Margot Dansait Sur Moi », leur nouveau single, sur Hotmixradio New et Frenchy !

Les interviews

Pub

Facebook

Twitter

fermer Nous sommes en Facebook Live ☺ fermer
fermer REGARDEZ CE QUE VOUS ECOUTEZ ☺ fermer
Réduire
  • Loading..
  • 00:00

    Détacher le player

    Vous avez écouté

    AUDIO

    • MD
      • HQ
      • MD
      • SD

    Silence