À la découverte de Vay

Par 10/10/2021

VAY

Son nom ne vous dit peut-être rien mais Vay est à notre sens l’une des révélations françaises à suivre absolument. Après plusieurs singles, l’artiste a dévoilé son premier EP, « Bleu », il y a quelques semaines. L’occasion pour nous de le rencontrer afin de découvrir son parcours et ses projets à venir. 

© Pablo Kharroub

Un nouveau style

Si la musique chez Vay est avant tout une histoire de famille, c’est en sonorisant des groupes que le jeune artiste a commencé dans le milieu. À l’âge de 17 ans, il décide d’arrêter ses études pour se consacrer à la musique. Un pari réussi puisque aujourd’hui, son premier EP, « Bleu », vient de sortir chez Pias. Si son style est un mélange entre influences urbaines et pop cosmique, Vay a pour l’instant encore du mal à le définir clairement : « Je peux définir mes influences qui sont très hip-hop, néo-soul ou synth wave mais j’essaie de créer un truc qui n’existe pas trop, donc c’est difficile à définir pour moi. Je cherche plus des textures, de nouveaux sons, des atmosphères, des couleurs. C’est ce que je cherche en premier. C’est pour ça que je pourrais pas vraiment définir le style ».

Si Vay commence généralement par la recherche de sons en premier lieu, l’inverse peut également se produire, avec l’écriture des paroles et la mise en musique par la suite. Très perfectionniste, il n’hésite pas à travailler sur plus de quinze versions d’un même morceau, afin de trouver la version qu’il va figer sur un disque : « C’est compliqué de m’arrêter parce que j’attends deux semaines et j’ai envie de faire un autre truc, de faire partir le morceau autrement. Je pense que je m’arrête au moment où je me dis que pour l’instant, avec mes capacités, je ne pourrais pas faire plus, quand les retours sont trop évidents ou quand des gens autour de moi me disent c’est incroyable ce que t’as fait. C’est là où je me dis on va peaufiner ça en studio, on va rester sur cette base ». Un exemple ? Le titre « Humain » qui a beaucoup évolué : « La première maquette de ce morceau n’avait rien à voir avec ça. C’était toujours la même ambiance mais le texte était différent. Les mélodies, les harmonies, les accords étaient différents. J’ai dû faire une bonne dizaine de versions avant de sélectionner la version que j’allais finaliser ».


Une musique en constante évolution

Au milieu de cet EP, un titre se démarque, « Club », beaucoup plus rapide dans le rythme et qui ne correspond pas forcément au reste des morceaux présents sur le disque : « Il ne faut pas prendre ce titre au premier degré dans le sens où on voit que ce n’est pas ce que je fais d’habitude ou ce que j’ai fait avant. C’est un peu une satire, c’est de l’égo trip. Mais mine de rien, je vais me régaler à faire ça en concert ». 

Vay adore également avoir des retours sur ses titres : « Je vois qu’il y a pas mal de gens qui se reconnaissent dans mes morceaux et c’était mon but. Comme je le dis souvent, j’essaie de faire ce qui me touche moi et ce qui me fait ressentir beaucoup de choses, de mettre des mots sur cela et que les gens réussissent à ressentir la même chose que ce que j’écris. Quand je vois des messages qui me disent : « Mec ton morceau il me parle vraiment, je me reconnais là-dedans », pour moi, j’ai tout gagné ».

L’artiste travaille actuellement sur de nouveaux morceaux : « Plus ça va, plus je me dirige vers un truc beaucoup plus rappé. Et normalement, si tout va bien, les prochains trucs qui sortent, ça va être beaucoup plus turn up ». Il nous confie que sa musique évolue également beaucoup en fonction de ce qu’il écoute et de ce qu’il fait : « En composant, je me rends compte de plus en plus de ce que j’aime, de ce qui me ressemble vraiment, et vers où je veux me diriger artistiquement parlant. Forcément, plus je compose et plus j’écarte des trucs, plus je me rapproche de certains trucs et encore une fois, et si tout va bien, les prochaines choses qui vont sortir dans un futur plus ou moins proche me ressembleront de plus en plus ».

Si à la base Vay devait sortir un album (cela a été compromis à cause du covid), l’artiste ne lâche pas cette idée pour une prochaine sortie : « Je trouve que c’est important les albums par rapport aux singles parce que justement, moi, je prends la musique comme on regarde un film ou on lit un livre. Pour moi, c’est important au-delà d’un morceau, d’écouter un album qui raconte une histoire ».

En attendant de découvrir de nouveaux morceaux, vous pouvez découvrir l’univers de Vay en écoutant « Humain » et découvrir « Club » sur Hotmixradio New.

À savoir que l’artiste sera en concert en première partie de Poupie le 23 octobre à Montpellier et le 23 novembre à La Cigale et il fera une date en solo le 6 décembre prochain, au Pop-Up du label à Paris. 

Pub

Facebook

Twitter

fermer Nous sommes en Facebook Live ☺ fermer
fermer REGARDEZ CE QUE VOUS ECOUTEZ ☺ fermer
Réduire
  • Loading..
  • 00:00

    Détacher le player

    Vous avez écouté

    AUDIO

    • MD
      • HQ
      • MD
      • SD

    Silence