Tryo nous présente l’album « Chants de Bataille »

Par 17/10/2021

Après « XXV », le double album du groupe pour fêter leur 25 ans de carrière, Tryo est de retour avec un nouvel opus original, « Chants de Bataille ». L’occasion de les retrouver pour parler du report de leur concert à l’Accor Hotel Arena, du travail sur cet album et du retour à la scène sans Manu ainsi que de leur relation avec la famille Souchon.

© Fifou

À la découverte de « Chants de Bataille »

C’est bien évidemment tout sourire que nous avons retrouvé les membres du groupe Tryo dans nos studios, afin d’échanger sur leur nouvel album, « Chants de Bataille », un an et demi après « XXV ». Nous leur avons demandé quel a été le déclic pour se remettre à composer : « Il y a l’envie parce qu’on s’est toujours laissés du temps entre deux albums. Mais comme on a beaucoup écrit pendant ce confinement, il y avait la matière et l’envie ». Au programme, 13 nouveaux morceaux, qui ont été choisis parmi de nombreuses ébauches de titres. « Tu choisis, tu fais écouter des titres qui plaisent et qui ne plaisent pas et puis t’en travaillent d’autres. Ça se construit un peu comme ça, et après, tu choisis les meilleurs ». Cela ne les empêche pas de repiocher d’anciens morceaux, pas assez mature à leur création : « Le morceau « Lila », c’est un morceau qui date d’avant, qui aurait pu être sur l’album « Vent Debout » et qu’on avait d’ailleurs travaillé un peu pour cet album mais c’était trop frais avec un vécu trop proche de la vérité. Et puis, il y avait une espèce d’évidence à le admettre sur cet album-là ».

Nous avons également évoqué le clip de leur titre « Aimer », qui à notre sens résume vraiment le groupe et leur générosité. Ils nous expliquent comment ils travaillent dessus : « On fait un appel à projets, à des réalisateurs avec lesquels on a envie de travailler ou d’autres. On fait appel à plein de projets pour choisir celui qui nous touche le plus. Et c’est vrai qu’on n’apparaît pas souvent dans les clips, mais là, en tout cas, c’est un choix, ce n’était pas forcément nécessaire par rapport aux propos d’apparaître dedans ».

Une belle relation avec la famille Souchon

Que ce soit en travaillant avec Ours sur cet album ou dans le titre « Féministe » qui sonne comme un titre d’Alain Souchon, le groupe entretien une vraie relation avec la famille Souchon. Ils nous ont raconté leur meilleur souvenir : « On a joué à la Fête des Vendanges de Cheverny. La programmation, c’est son fils, Charles qui la fait. Ils nous ont invités et on a passé un super repas avec eux. Et quelques jours avant, Charles m’appelle et me dit mon père ne vient pas sur la Fête des Vendanges d’habitude mais là, il vient. Il veut absolument chanter 2050-2100 avec vous, donc il sera là. Il est venu et on devait faire un bœuf après sans Alain pour chanter «  L’amour À La Machine » et donc on fait la balance et Alain vient, se met à chanter avec nous et son fils dit : vous allez la jouer comment au bœuf parce que mon père, il a envie de la chanter avec vous. Et Alain Souchon a chanté le titre avec nous ! ».

© Fifou

Le report de leur concert à l’Accor Hotel Arena le 12 février

Si leur concert a fait partie des premiers à être reporté lors du confinement, Tryo avait quand même offert un livestream à ses fans devant une salle vide : « C’était super émouvant, on voulait vraiment marquer le coup. Ça donne l’occasion de faire l’un des premiers streaming du confinement avec ce drone au-dessus donc c’était un moment assez magique, assez incroyable, mais très, très émouvant et un peu comme tous, on ne savait pas où on allait » nous déclarent-ils. Même si cela leur a permis de bénéficier d’une couverture de la part de médias étrangers, le groupe aurait préféré pouvoir faire leur concert. Malgré tout, ils nous avouent que sur cette date, la plupart de leurs invités devraient être présents. La scénographie reste quant à elle encore en discussion pour l’instant et la scène centrale n’est pas encore confirmée.

Les fans pourront cependant entendre les nouveaux titres de cet album et retrouver Manu sur scène, qui a récemment quitté le groupe. Si les garçons ont dû se réorganiser, cela leur a également permis de prendre un virage musical, chose qu’ils auraient peut-être fait différemment si Manu était resté dans le groupe. « Quelque part pour nous, ça a été l’occasion de se réinventer et d’aller voir un peu ailleurs et d’évoluer dans notre musique. Et sans lui, puisqu’il fallait se faire à l’idée qu’il serait pas là. On a eu un peu peur parce que c’est un peu l’inconnu pour nous. Et puis, en même temps, on a la chance de trouver les bonnes personnes au bon moment et de rebondir ».

L’intégralité de l’interview est à retrouver dès maintenant en podcast audio en cliquant ici, ainsi qu’en vidéo. Vous pouvez également retrouver Tryo en concert dans toute la France, à Paris au Palais des Sports en Novembre, à Lyon, Lille ou encore Nîmes en Janvier 2022 avant leur concert à l’Accor Hotel Arena le 12 février 2022.

Les interviews

Radios associées

Pub

Facebook

Twitter

fermer Nous sommes en Facebook Live ☺ fermer
fermer REGARDEZ CE QUE VOUS ECOUTEZ ☺ fermer
Réduire
  • Loading..
  • 00:00

    Détacher le player

    Vous avez écouté

    AUDIO

    • MD
      • HQ
      • MD
      • SD

    Silence