À la découverte de Céphaz

Par 14/11/2021

À l’occasion de la sortie de son nouveau single « Toi tu pars » et quelques mois avant la sortie de son premier album, nous avons reçu Céphaz pour nous parler de ses débuts dans la musique, de son expérience durant l’Eurovision et bien évidemment, de son album à venir, pour lequel il nous a donné quelques détails !

Un talent brut

Il s’appelle Céphaz, la vingtaine, trois exils au compteur, des dents du bonheur et un chant vibrant de toutes les promesses dues à son âge… Tout a commencé au Ghana pour ce jeune artiste : « Je suis ghanéen et j’y ai vécu dix ans avant d’avoir été adopté. Tous les matins, je me réveillais et j’écoutais mon père chanter et jouer à la guitare devant la terrasse de la maison sous l’arbre, et je le regardais souvent jouer et j’y ai pris goût, j’ai commencé à chanter moi aussi et j’ai adoré ». C’est autour de ses 15 ans, en Afrique du Sud, qu’il a commencé à se rendre compte de son talent, grâce au retour de ses amis : « J’ai chanté à la pause en cours et mes potes sont venus, ils étaient en train de m’écouter et ils m’ont dit, Céphaz, c’est un truc de fou, tu devrais participer à Idols ! C’est comme The Voice en Afrique du Sud et en fait je n’ai jamais fait ça, j’ai continué à chanter pour moi ». L’artiste nous explique qu’il n’avait pas forcément envie de faire un concours ou de passer par cette émission pour gagner confiance en lui. Il a donc poursuivi son chemin, en enregistrant son premier titre, « Depuis Toi », il y a six ans : « C’était la première fois que je chantais en français. On l’envoie chez Universal pour une écoute et là, c’est un éditeur qui me rappelle. Ça ne s’est pas fait mais il y a une équipe d’attachés de presse qui m’ont rappelé trois ans après, ils m’ont fait une proposition et c’était parti »

Avant cette proposition, Céphaz a continué de travailler dans un théâtre à Toulouse, avant de partir à Paris : « À partir de mes 18 ans, quand je me suis mis en tête et que je me suis dit que c’est ce que je voulais faire dans ma vie, quand j’ai reçu ce coup de fil je me suis dit oula c’est là que ça se passe. À partir de là, je déménage à Paris et je commence à faire deux ou trois chansons, quatre chansons et après les quatre chansons tout le monde devient fou et les maisons de disques me proposent un deal, j’accepte et on est arrivés là. Même à l’expliquer encore je ne réalise pas »

Un album en cours de préparation après Destination Eurovision

Si vous avez suivi les sélections de l’Eurovision, vous avez forcément vu Céphaz qui y a participé. L’opportunité est venue de son équipe : « J’ai fait les auditions et j’ai été pris. Ce qui est drôle, c’est que je ne connaissais pas l’Eurovision avant et en plus, je découvre après qu’un artiste avec qui j’ai fait un duo avait déjà fait l’Eurovision. Et du coup, j’ai fait l’Eurovision avec ce deuxième single, « On a mangé le soleil », qui porte quand même un message assez important qui nous concerne tous. J’ai eu la chance de croiser des artistes magnifiques qui sont devenus des copains aujourd’hui et je pense que c’est des liens qu’on va garder très longtemps » explique-t-il. C’était d’ailleurs une première sur scène pour l’artiste, qui était très stressé mais qui a été ravi de recevoir de nombreux retours de la part du public après cette participation. 

Dans son album, qui sera composé de 13 titres, Céphaz souhaite nous délivrer un message positif au quotidien : « C’est un résumé surtout de mon éducation, d’où je viens et on m’a toujours appris à rester positif. Mes parents m’ont toujours appris à rester sur mes pieds et ne pas me laisser aller malgré les difficultés, malgré les épreuves que je rencontre dans la vie. Donc, je m’en suis servi d’exemple et d’ailleurs, c’est ce que j’ai voulu faire à travers mes chansons, ce que j’ai voulu faire à travers mon album qui va arriver ». Aucune collaboration ne sera à retrouver sur ce premier opus, l’artiste souhaitant se présenter au public, mais il serait ravi d’en avoir sur le second, et tout particulièrement avec Seal, avec lequel il a d’ailleurs une anecdote : « Quand j’étais en train de faire mon album, je me suis inspiré d’un de ses titres pour faire un titre sur mon album. Et pendant qu’on était en train de le faire, je fais une story, je poste et il y a Seal qui vient regarder mes stories. Si ça c’est pas un signe je sais pas ce que c’est ! », dit-il en rigolant.


Pour l’instant, Céphaz s’entraine avant son propre concert le 11 mars au Café de la Danse à Paris et est en première partie de Kendji où il peut tester les titres de son album : « Je vais en faire plusieurs, j’en ai une douzaine et j’en ai fait sept. Au début, j’ai commencé à faire six titres, et puis je suis monté à 8. Et après, je me suis dit je ne vais pas trop en donner quand même. Je vais attendre pour l’album, c’est des titres qui sont sur l’album donc si vous voulez l’exclu il faut venir aux premières parties ! Je fais 20 à 25 minutes sur scène avec quelques reprises dont Tracy Chapman, « Talking About A Revolution », que j’ai écouté toute mon enfance ou encore R Kelly, qui s’est mis dans le pétrin mais ça n’empêche pas que j’aime sa musique. Ou encore Brel, des chansons qu’écoutaient mes parents tous les matins en Afrique Du Sud, Maxime Le Forestier, De Palmas… ». 

En attendant le premier album de l’artiste, vous pouvez écouter son titre « Toi Tu Pars » sur Hotmixradio Hits et New et redécouvrir « On a mangé le soleil » ci-dessous !

Pub

Facebook

Twitter

fermer Nous sommes en Facebook Live ☺ fermer
fermer REGARDEZ CE QUE VOUS ECOUTEZ ☺ fermer
Réduire
  • Loading..
  • 00:00

    Détacher le player

    Vous avez écouté

    AUDIO

    • MD
      • HQ
      • MD
      • SD

    Silence