47Ter en interview sur Hotmix

Par 21/12/2021

À l’occasion de la sortie de la réédition de leur album « Légende » et de leur tournée des Zéniths à venir, le groupe 47Ter nous a rendu visite en studio afin de nous parler de ces deux événements, de leurs concerts récents à Tahiti et de leur troisième album. 

C’est en pleine forme que le groupe 47Ter est arrivé dans nos locaux, assez bronzés pour certains puisqu’ils revenaient juste de leurs concerts à Tahiti : « C’était super bien, deux dates à l’autre bout du monde. C’était formidable, on a vu des raies mantas, des requins, on a nagé avec les requins… Les concerts c’était super, le petit hic, c’est qu’en fait, c’était assis, masqué, un siège sur deux. Le premier soir c’était très cool parce que du coup, ils se sont levés quand même mais après il y a le préfet qui a appelé et qui faisait la gueule, donc il y a eu un peu une petite tension car le public n’avait pas droit de se lever sinon ils se faisaient virer donc, c’est un peu moins sexy pour eux, pour le public parce que du coup, ils étaient un peu comme au cinoche. Ce n’était pas forcément évident ». Pour autant ces concerts ne ressembleront pas à ce que vous pourrez retrouver dans les différents Zéniths de France, puisqu’il s’agissait d’une version simplifiée : « On était à 24h vol du coup pas de musiciens, pas tous nos ingés avec nous alors qu’au Zénith il y a aura tous nos musiciens, nos ingés sons et lights. Ce sera une claque visuelle et auditive terrible ! ».

Sur la réédition de « Légende », c’est six nouveaux titres que les fans ont pu découvrir : « C’est marrant parce qu’il y a des titres qu’on a depuis très longtemps. En fait, de manière générale, tous les titres, on les a depuis super longtemps parce que quand on a fini « Légende » on n’a jamais arrêté de bosser finalement. Du coup, on a très vite eu des nouveaux morceaux, dont certains qui sont sur la réédition. Ça fait quand même un petit bout de temps qu’on les avait donc très contents qu’il soit enfin sortis ». Un choix qui s’est fait assez naturellement : « En fait, c’est simple, nous, on n’aime pas trop les rééditions et en fait, on avait plein de morceaux qui marchaient hyper bien avec « Légende », la légende personnelle, au niveau du texte et tout. Et on s’est dit tiens, ce n’est peut-être pas assez nouveau pour en faire un nouvel album et en même temps, ça ressemble vachement dans le message à légende, à l’album et à tout ce truc-là de légende personnelle. Donc, on s’est dit on va en profiter pour clore le débat légende personnelle pour que la boucle soit bouclée. Et comme ça, on peut passer sur autre chose. Par exemple, un troisième album » .

Et en parlant d’un troisième album, le groupe a déjà commencé à travailler dessus : « On a déjà une dizaine de sons, on est très bien partis parce qu’on a toujours un peu d’avance et on est pas mal » nous confient-ils. Nous leur avons demandé si cela n’était pas parfois dérangeant d’avoir un décalage entre les sorties que découvrent le public et les morceaux sur lesquels ils travaillent actuellement : « À chaque fois que ça sort, on est déjà sur un autre truc depuis un bout de temps. Du coup, c’est vrai que quand ça sort en général, on n’est même plus trop dedans. On est contents que ça sorte mais c’est vrai qu’il faut qu’on s’y remette. Quand « Légende » est sorti il fallait qu’on s’y remette pour les interviews et tout parce que ça faisait un an que c’était fini. Ce qui est pas mal c’est qu’on a toujours un temps d’avance et si demain on a un problème, on a toujours au moins un projet de prêt. Et puis il y a aussi un truc où tu ne peux pas trop sortir des trucs trop souvent tout le temps parce que tu en mets partout à tout le monde »

Pour revenir à ce troisième album, le groupe a enfin décidé de s’ouvrir à d’autres artistes, craignant jusqu’à présent de ne pas être assez légitime pour des collaborations : « C’est le moment de bosser avec d’autres gens même musicalement, peut-être même des featurings, plein de trucs. Là, on s’ouvre au monde, on a fait un platine avec le premier album, on a eu un single de diamant, des single d’or et tout… Mais du coup c’est quand même pas mal tout seul, donc là on peut bosser avec d’autres gens ». Des collaborations sont à attendre, des choses sont dans les tuyaux mais pour l’instant, 47Ter préfère garder le suspense. Ils nous avouent cependant qu’il y a aura sûrement des choses surprenantes. 

Si vous souhaitez voir les garçons sur scène, ils passeront par Amnéville le 12 février, Genève le 19, Montpellier le 20, Paris le 24 février, Lyon le 26 ou encore Toulouse le 19 mars et Lille le 24. Nous leur avons demandé s’ils se sentaient prêts : « Oui et à la fois pas du tout. On va commencer les répètes bientôt et c’est quand même dingue de se dire qu’on va vraiment faire des Zeniths. On s’en rend vraiment pas du tout compte. C’est quand même dingue. Et là, ça arrive et on est comme des oufs! Mais on s’en rendra compte le moment où on y sera. Parce que là, tu peux pas te rendre compte ».

Les interviews

Pub

Facebook

Twitter

fermer Nous sommes en Facebook Live ☺ fermer
fermer REGARDEZ CE QUE VOUS ECOUTEZ ☺ fermer
Réduire
  • Loading..
  • 00:00

    Détacher le player

    Vous avez écouté

    AUDIO

    • MD
      • HQ
      • MD
      • SD

    Silence