DESTINY'S CHILD

Biographie

img artist

Destiny's Child est un groupe de R'N'B originaire de Houston (USA). Beyonce, Kelly, La Tavia et Le Toya signent chez Columbia, en 1997, et sortent le titre "Killing time" sur "Men in black : the album". Au début de l'année1998, elles enregistrent leur premier album. La chanson "No, no, no (part II)", avec la participation de Wyclef Jean, membre des Fugees, rencontre tout de suite le succès. En 1999, suit l'album "The Writings on the wall", consacré deux fois disque de platine, grâce notamment au single "Bills, bills bills".

Columbia Records annonce, le 17 février 2000, que le groupe accueille deux nouvelles chanteuses, Farrah Franklin, âgée de 18 ans, et Michelle Williams, 19 ans. Les deux nouvelles recrues font leurs débuts sur le clip de la chanson "Say my name". En 2001, troisième opus des texanes arrivent dans les bacs avec comme titre phare, "Survivor". Un an plus tard, le trio publie un disque de remix, "This is the remixes", qui revient sur ses quatre ans de carrière et de succès (20 millions de disques vendus en 3 albums). Dorénavant séparées, les chanteuses mènent chacune des carrières solos.

Michelle Williams édite rapidement "Heart to yours". Quant à Beyoncé, elle sort également son propre album, et participe à des nombreux films, comme "Austin Power III" où elle tient le rôle de Foxy Cleopatra. De son côté, Kelly Rowland n'est pas en reste et publie "Simply deep". En 2005, les Destiny's Child ont été élues 'Groupe féminin le plus vendeur de tous les temps' aux World Music Awards, avec 50 millions de disques vendus.

Titre(s) de DESTINY'S CHILD

Bienvenue, nous vous proposons Hotmixradio Hits

Pochette en cours

En ce moment

picto radio

Hotmixradio Hits

La Radio Hits & Nouveautés

Découvrez Le Mix le plus chaud... Choisissez votre radio !

REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY


Publicité