FOREIGNER

Biographie

img artist

Mick Jones, londonien pur jus, crée Foreigner en 1976. Après un casting rigoureux, il trouve le chanteur Lou Gramm et l'album, "Foreigner", sort en 1976. Bien qu'il tourne en Angleterre, le groupe n'est reconnu qu'aux Etats-Unis. "Double Vision", son deuxième album, se vend à des millions d'exemplaires. En 1980, Mc Donald et Greenwood quittent le groupe pour former Spys. C'est avec l'album "4" que Foreigner séduit les Anglais.

En 1984, ils ont encore un énorme succès avec "I Want To Know What Love Is" (repris plus tard par Tina Arena), extrait de "Agent Provocateur". Dans les années 1980, chaque membre travaille en solo, ce qui permet aux rumeurs de séparation de se propager. Ce n'est pas le cas puisque trois ans plus tard, Foreigner sort "Inside Information". Lou Gramm quitte malgré tout le groupe, en 1990, pour former les Shadows King. Mick Jones se refuse à voir l'inévitable, il engage un musicien (J. Edwards) pour "Unusual Heat" qui sort en 1991.

De nouveaux départs n'arrangent rien. En 1992, Jones et Gramm s'unissent pour recomposer Foreigner. Ils repartent en tournée, en 1995, pour lancer "Mr Moonlight", qui n'aura qu'un succès mitigé. Un DVD retraçant le parcours du groupe sort en 2003. La même année, Lou Gramm part une nouvelle fois de la formation. Pour le remplacer, Mick Jones décide donc d'appeler Kelly Hansen. Trois ans plus tard, l'album " Live In' 05 ", "Extended Versions" et "The Definitiv Collection" atterrissent dans les bacs. Après "Can't Slow Down", le groupe part en tournée et s'arrête notamment au Grand Rex à Paris en avril 2010.

Titre(s) de FOREIGNER

Bienvenue, nous vous proposons Hotmixradio Metal

Pochette en cours

En ce moment

picto radio

Hotmixradio Metal

La Radio Hard Rock & Metal

Découvrez Le Mix le plus chaud... Choisissez votre radio !

REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY


Publicité