LIMP BIZKIT

Biographie

img artist

Limp Bizkit se forme en 1994 en Floride autour de Fred Durst et de son ami bassiste Sam Rivers. Le groupe est complété par le batteur John Otto et le guitariste Wes Borland, puis plus tard par DJ Lethal, ancien de House Of Pain. En 1995, Korn joue à Jacksonville, et Fiedly, le bassiste du groupe, ainsi que Head, le guitariste, rencontrent Fred qui est aussi un excellent tatoueur. Après quelques heures de travail tout le monde devient ami. De retour à Jacksonville, Korn écoute une démo des Limp Bizkit. Impressionnés par l'énergie du groupe, ils promettent de passer la cassette au producteur Ross Robinson qui apprécie beaucoup. Les offres de contrats se multiplient et Limp Bizkit choisit de signer avec le label Interscope.

Produit par Ross Robinson et mixé par Andy Wallace, leur premier album, "Three dollar bill y'all", se vend à plus de 5 millions d'exemplaires. Le groupe s'impose dans le milieu underground rapcore, aidé par des tournées avec Faith No More. En juin 1999 sort leur deuxième album, "Significant other". L'année suivante arrive "Chocolate starfish and the hotdog flavored water". Après le départ du guitariste, Wes Borland, le groupe publie un album de remixes en 2002, "New old songs", suivi de "Results may vary" en 2003. Deux ans plus tard, Wes Borland réintègre la bande alors que Mike Smith, lui, décide de la quitter. En mai 2005, sept titres sont livrés sur "The Unquestionabes truth (part 1)". La deuxième partie de cet opus paraît le 26 mai 2006.

Titre(s) de LIMP BIZKIT

Bienvenue, nous vous proposons Hotmixradio Vip

Pochette en cours

En ce moment

picto radio

Hotmixradio Vip

Le Meilleur Du Bouquet Hotmixradio.fr

Découvrez Le Mix le plus chaud... Choisissez votre radio !

REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY


Publicité