LOUISE ATTAQUE

Interview Hotmixradio

Biographie

img artist

En 1994, les Bretons Gaëtan, Robin, Alex et Arno décident de former un groupe de rock folklorique sous le nom de Louise Attaque. La bande file en studio pour enregistrer une maquette de huit titres, dont le célèbre "Ton invitation". Après une centaine de concerts dont un au Printemps de Bourges, le groupe rencontre un représentant du label Delabel. Une réelle amitié naît entre eux et, rapidement, un contrat est signé. Les Louise Attaque partent à Bruxelles pour enregistrer leur premier album.

La suite de l'histoire est simple, ils vendent 1 700 000 albums et sont élus meilleur groupe de l'année aux Victoires de la musique en 1998. Mieux que la BO de Titanic ! Le quatuor revient en 2000 avec "Comme on a dit", toujours produit par Gordon Gano (chanteur des Violent Femmes). L'année suivante, la formation se sépare momentanément et s'éclate en deux entités : Tarmac et Ali Dragon. En 2003, le groupe se reforme et sort deux ans plus tard son troisième album, "A plus tard crocodile", dont est extrait le single "Si c'était hier".

Le 27 novembre 2006, Louise Attaque arrive dans les bacs avec un DVD intitulé "Y a-t'-il quelqu'un ici ?", qui reprend un concert enregistré le 25 avril au Zénith de Paris. Par ailleurs, le groupe a remporté une Victoire de la musique 2006 dans la catégorie "meilleur album pop/rock de l'année" avec l'album "A plus tard crocodile".

Titre(s) de LOUISE ATTAQUE

Podcast audio

Bienvenue, nous vous proposons Hotmixradio Game

Pochette en cours

En ce moment

picto radio

Hotmixradio Game

By Laser Game Evolution

Découvrez Le Mix le plus chaud... Choisissez votre radio !

REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY
REPLAY


Publicité