Julien Doré : « Si une réédition existe, je pense que ça va être extrêmement riche en choses inédites »

Par 09/04/2021

Son album « Aimée » est sorti en septembre dernier et a été certifié il y a quelques semaines double disque de platine. Toujours en promo pour parler de ce disque et de son nouveau single « Kiki » – dont le clip est sorti il y a quelques jours – Julien Doré nous a accordé quelques minutes pour en parler et s’est notamment confié sur une future réédition de l’album.

« Aimée, « ée » et non « er ». Rien n’est exigé ici, tout est déjà là, sous nos yeux. Tout peut être aimé ». Ainsi commence la biographie du nouvel album de Julien Doré, le cinquième. « Ce que j’aime le plus dans la vie en général, et surtout en ce moment, c’est de me dire que qu’il y aura un moment où tout sera à nouveau encore possible, et notamment le fait de pouvoir partager de la tendresse et de pouvoir s’entendre à nouveau. Oui, vivre normalement » nous dit-il. Quatre ans se sont écoulés entre l’album précédent et celui-ci et comme à chaque fois, une remise en question apparaît pour l’artiste, qui a pensé à arrêter d’écrire à un moment : « À chaque album, à chaque fin de l’histoire de tournée notamment, je me pose la question de savoir si je vais être capable de pouvoir raconter de nouvelles histoires, de pouvoir dire des choses que je n’avais pas encore dites. Et je pense que c’est un raisonnement assez sain, c’est-à-dire que ce qui m’intéresse dans ce que je tente de faire, c’est le partage, l’émotion suscitée dans mon travail et me dire que le faire pour le faire et occuper cette place là en répétant les mêmes choses, ce n’est pas quelque chose qui m’intéresse. Ce qui m’intéresse, lorsque je reviens avec un disque, c’est de pouvoir proposer quelque chose que j’ai pris le temps de soigner et de construire pour pouvoir le partager ».

C’est le nouveau single, « Kiki », qui a été le moteur de l’album en étant le premier titre écrit pour cet opus : « Le premier titre, c’est une chanson qui s’appelle Kiki. En fait, j’avais vraiment ce thème de piano que je jouais un peu tous les jours. Je jouais tous les jours pour pouvoir le travailler, travailler, travailler et puis d’un coup des mots sont venus et c’est vrai que cette chanson, c’est une lettre ouverte. Une lettre ouverte à un enfant et ça a été le point de départ de ce disque. Je me suis dit que ce texte qui finalement, il raconte tout ce que t’as envie de dire dans cet album, c’est-à-dire de transmettre quelque chose à ceux qui vont être ceux de la nouvelle génération et qui vont devoir porter sur leurs épaules ce qu’on n’aura peut être pas réussi totalement à faire en nous, avec notre génération ».

À noter que le morceau « Barracuda » est présent en deux versions sur l’album, dont une plus acoustique : « Quand j’écris et je compose je le fais au piano. Donc tout de suite, la première existence de la chanson elle est simplement avec ma voix et un piano. Et ça, je l’enregistre toujours pour pouvoir avoir une base, une base pour pouvoir travailler la chanson. Et il arrive parfois qu’on n’arrive pas à choisir, c’est-à-dire que la chanson qui est née au piano avec juste la voix, le piano, vous avez envie de la garder. Vous avez envie qu’elle soit là. Vous avez envie de la faire écouter et je trouvais beau sur un album qui est justement riche en arrangements, en production, de pouvoir terminer le disque en imaginant que quelqu’un l’écoute en entier de la première à la dernière chanson. De pouvoir terminer le disque par cette douceur-là qui est très épurée, très dénudée ». Nous lui avons donc demandé s’il y avait des titres où il y a avait une différence notable entre la maquette du morceau et sa version définitive : « Oui, « La Fièvre ». La chanson qui s’appelle « La Fièvre », c’est une chanson qui pareil, est née piano-voix. Et justement piano-voix elle avait beaucoup, beaucoup de mélancolie, beaucoup de tristesse. Et c’est fou de se dire qu’effectivement, quand j’ai commencé à la produire avec la rythmique, avec les claviers, d’un coup, elle est devenue beaucoup plus solaire, beaucoup plus dansante. Mais c’est vrai que cette chanson, quand je la joue au piano, c’est méga triste en fait ».

Huit mois après la sortie de cet album et face au grand succès rencontré, il nous semblait évident de lui poser la question d’une éventuelle réédition, avec des titres inédits : « Je suis en train de travailler justement là-dessus parce que au delà des chansons inédites, il y a aussi ce dont on parlait, c’est-à-dire des versions que j’ai complètement revisitées et que je trouve assez intéressantes parce qu’elles dévoilent autrement certains textes. Je travaille là-dessus en ce moment pour faire une réédition du disque dans lequel je dévoilerai des chansons inédites, mais aussi plein plein d’autres surprises. Si ça existe, je pense que cela va être extrêmement riche en choses inédites ». Une affaire à suivre !

L’intégralité de l’émission avec Julien Doré est à retrouver dès maintenant en podcast audio. Vous pouvez également écouter « Kiki », nouvel extrait d’ « Aimée », sur Hotmixradio Hits et Frenchy.

Les interviews

Radios associées

Pub

Facebook

Twitter

fermer Nous sommes en Facebook Live ☺ fermer
fermer REGARDEZ CE QUE VOUS ECOUTEZ ☺ fermer
Réduire
  • Loading..
  • 00:00

    Détacher le player

    Vous avez écouté

    AUDIO

    • MD
      • HQ
      • MD
      • SD

    Silence