Part-Time Friends de retour avec un nouvel album, « Weddings & Funerals »

Par 22/04/2021

À l’occasion de la sortie de leur troisième album « Weddings & Funerals », Florent du groupe Part-Time Friends est venu nous rendre visite pour nous parler de la création de cet opus enregistré à Bruxelles, de l’écriture en français et de ses meilleurs souvenirs sur scène. Rencontre.

Un album créé en 2019

Sorti en mars dernier, « Weddings & Funerals », le nouvel album du groupe Part-Time Friends a commencé à voir le jour en 2019, avec les premières maquettes réalisées en Corse (le point de départ de chaque album) avant un enregistrement en 2020, à Bruxelles. Comme pour beaucoup d’artistes, le Covid est venu bousculer les sorties d’albums, ce qui a néanmoins permis la naissance de « Paris En Août », créé pendant le confinement : « On s’est adaptés, et on a sorti plutôt des singles que l’album, c’est pas grave » déclare Florent.

Alors qu’ils ont cartonné avec le titre « Streets And Stories », issue de leur deuxième album, le duo a parfois encore du mal à être identifié physiquement par le grand public, même si celui-ci connait ce titre : « Je préfère que ce soit nos chansons qui soient connue plutôt que nous. On a toujours placé nos chansons au-dessus de tout. Et finalement, peut-être que ça a desservi le groupe en matière d’image, parce qu’aujourd’hui, si tu n’as pas une image très identifiée, c’est compliqué pour les médias, c’est compliqué du coup, pour les gens de t’identifier, c’est un cercle vicieux » nous raconte-t-il. Pourtant, un autre morceau, « Fire », s’est retrouvé dans quatre séries, un épisode de Shameless, une nouvelle série qui arrive… Et cela ne les empêche pas de continuer à faire la musique qu’ils aiment et à tenter de nouvelles choses, notamment l’écriture de morceaux en français, ou même en espagnol.

Next Big Thing ou Weddings & Funerals ?

Si l’album s’appelle « Weddings & Funerals », son nom aurait pu être bien différent : « On a hésité à l’appeler « Next Big Thing » mais on s’est dit en France, déjà Part-Time Friends c’est compliqué donc prenons un truc un peu plus lisible et qui finalement était mieux d’ailleurs. Et puis « Next Big Thing » c’était un petit peu ironique. C’était une manière de se moquer un petit peu de comment se passent les choses aujourd’hui, cette espèce de chronique de succès annoncé. Les artistes ont à peine sorti un EP que c’est déjà le truc et qu’on ne s’est jamais trop retrouvés là dedans. « Weddings & Funerals », c’est une espèce de manifeste. On a toujours vécu des périodes très compliquées avec Pauline et que ce soit la pochette avec les fleurs et le titre… Je dirais que tout Part Time Friends tient dans cette pochette et ces deux mots. On a célébré tellement de choses magnifiques et en même temps, toujours de manière métaphorique bien sûr, on a enterré aussi tellement de choses de nous et on est tellement différents aujourd’hui de ce qu’on était à l’époque. C’est deux formes de célébration Weddings & Funerals et cette chanson c’est un manifeste dans le refrain qui dit peu importe ce que l’avenir nous réserve, peu importe ce qu’il se passe, on se retrouvera toujours au mariage et à l’enterrement »

La pochette a d’ailleurs été réalisée par Ben Thomas, qui a également fait celle du deuxième album. C’est dans une exposition de l’artiste à Paris que Florent a trouvé ce tableau avec des fleurs et a réalisé qu’il s’agissait de la métaphore parfaite pour cet album : « Le tableau existait déjà. C’est une photo de Ben qu’il a retouchée, c’est son grain, et il a juste intégré le « Weddings & Funerals » en le faisant disparaître dans les fleurs ».

Les meilleurs souvenirs sur scène de Part-Time Friends

Florent nous a raconté quelques-uns de ses meilleurs souvenirs sur scène. On commence par le festival Reeperbahn, à Hambourg : « On vire le batteur trois jours avant le festival et notre guitariste n’est pas disponible. On trouve un remplaçant qui est Charles, qui est maintenant notre guitariste. Je me rappelle arriver le matin à Hambourg et je n’ai fait aucune répète ni avec le guitariste, ni avec le batteur et je ne connais même pas le batteur, je le rencontre le jour du concert. Il est tôt le matin dans un bar d’Hambourg et le mec est là, avec ses partitions. Et le premier truc que je lui dit c’est : « Oula rassurant ça ! ». Et en fait, on fait un concert de fou, tout se passe super bien jusqu’à l’accident. Il y a les stands claviers qui bougent depuis le début du concert, mais nous, on est contents et là les stands claviers s’écroulent. Charles récupère le clavier avec le bras, il continue à jouer avec l’autre bras et les gens deviennent fous et lui se chauffe, il tire le clavier, le PC se barre, plus rien. Et le concert se finit sur ça ! ».

La deuxième anecdote, au festival Balla Boum, en Corse : « C’était important pour nous pouvoir jouer sur une vraie scène, à l’endroit, quasi à l’endroit où sont partis tous les albums de Part-Time Friends devant une partie de nos amis, famille. C’était magique. On fait la fête et on s’aperçoit que je dois ramener les mecs à 5 heures du matin à l’aéroport parce qu’ils repartent. Il y avait une heure et quart de route avec quatre gars bourrés dans la bagnole, un mec qui a imité Julien Doré, je n’en pouvais plus. Enfin, bref, les mecs s’endorment, ça ronfle, il y en a un qui sort de la bagnole à l’aéroport qui gerbe… Je repars, je suis seul en bagnole et j’arrive à la maison, il y a Pauline. Elle me dit : «  Bon, ça va, ça a été ? ». Son téléphone sonne et c’est le festival qui demande où on est pour aller à l’aéroport. En fait, il y avait des voitures de prévues et j’ai ramené tout le monde comme un énorme saucisson ! ».


L’album « Weddings & Funerals » est disponible à l’achat et en téléchargement, ainsi que sur les plate-formes de streaming. Et vous pouvez découvrir le titre « Paris En Août » sur Hotmixradio New !

Radios associées

Pub

Facebook

Twitter

fermer Nous sommes en Facebook Live ☺ fermer
fermer REGARDEZ CE QUE VOUS ECOUTEZ ☺ fermer
Réduire
  • Loading..
  • 00:00

    Détacher le player

    Vous avez écouté

    AUDIO

    • MD
      • HQ
      • MD
      • SD

    Silence