Trinix : « Aux Etats-Unis, il y a de la place pour tout le monde »

Par 10/05/2021

Trois ans se sont passés entre « Mayday » et « Altitude », leur nouvel album : le duo Trinix est venu se confier à notre micro sur la création de celui-ci et sur ce qui s’est passé récemment pour eux, sur leur collaboration avec Tom Felton, connu notamment en tant que Draco Malefoy dans les films d’Harry Potter mais également des médias français, qui mettent souvent l’accent sur les mêmes artistes.

Un nouvel album né dans les montagnes

C’est par Zoom que nous avons joint Josh et Loïs, tous deux membres du duo Trinix afin de parler de leur nouvel album, « Altitude », qui a été conçu à la montagne : « On s’est confinés à la montagne, en altitude pendant deux mois. À la base on prévoyait de le faire pendant cette fameuse tournée aux États-Unis et au Canada. On avait calé exprès avec les personnes avec qui on travaille là-bas des espacements. On restait plus de deux mois et demi pour 20 dates donc ça nous laissait le temps à chaque moment, de s’imprégner aussi de la ville. Si on est à Philadelphie, on voulait rester pendant 4/5 jours, le temps de rencontrer des gens, d’aller en studio. On prévoyait de faire des sessions studio aussi dans chaque ville. On voulait le construire comme ça en mode première tournée américaine, on construit un album, on rencontre des gens, etc. Bon, ça ne s’est pas fait, une autre fois ! Et donc on s’est dit bon on va à la montagne, mais sans vouloir créer un album. On est partis pour souffler puisqu’on avait vraiment les boules, c’était horrible pour nous. Et au bout de quelques jours, on a commencé à créer des choses, à faire des maquettes. Et on s’est dit là, on est en train de faire un album. On a prolongé le séjour et on a créé cet album qui s’appelle « Altitude » » nous expliquent-ils. En effet, avant la pandémie, le duo avait prévu une tournée de 24 dates aux États-Unis. Les garçons en ont profité pour se confier quant à la place qu’a leur musique dans le paysage français : « Avec les Etats-Unis, c’est crescendo, ça va vraiment plus vite. On le voit clairement pour nous, notre musique, elle n’a pas sa place en France, mais pour le coup, elle a vraiment sa place là-bas. Ici c’est trop fermé et les médias qui pourraient faire la différence mettent toujours les mêmes en avant. Même des blogs électro connus en France ne souhaitaient pas faire d’articles ou parler de nous pendant la sortie de notre album. Clairement il y a problème ici. Aux Etats-Unis, il y a de la place pour tout le monde, il y a des trucs super médiocres qui vont marcher mais il y a d’autres produits grave travaillés qui vont aussi fonctionner. Mais il ne faut pas juste parler que de ces artistes-là, il y a plein d’autres artistes et chaque année on le voit, il y a trois/quatre artistes qui ont le monopole médiatique en France »

À savoir également que le duo garde un vrai contrôle sur leur travail : la pochette, avec le petit chat en parachute a été conçue par leurs soins : « On a dû prendre plus de 50 photos de lui sous différentes formes. Après son corps on a essayé de le réaliser en 3D le plus réaliste possible. Et sa tête, on s’est basés sur sa tête à lui. Beaucoup de gens ne savent pas, mais on fait tout nous-mêmes. Le mixage, la communication, la stratégie, le marketing… En fait, on a nos automatismes, on a de nos manières de fonctionner et du coup, quelqu’un ne peut pas arriver et détruire tout ça, ramener sa base à lui surtout que sa base est souvent beaucoup moins bonne que la nôtre puisque les gens n’ont pas forcément la niaque que nous on va avoir. C’est difficile de trouver des personnes avec qui travailler, qui font les choses mieux que nous ou qui t’apportent vraiment quelque chose ».

Une mise en avant sur les réseaux sociaux

Pour renforcer leurs liens avec leur communauté pendant le confinement, mais également l’agrandir, Trinix s’est consacré à ses réseaux sociaux : « On sentait que notre talon d’Achille, c’était un peu la communication et les réseaux sociaux. Ça nous a permis de construire une communauté beaucoup plus solide que ce qu’on avait au moment de sortir « Mayday ». Du coup, là, le fait de sortir cet album après avoir fait tous ces contenus, etc on a vraiment vu la différence. Il y a aussi pas mal d’artistes qui, du coup, pendant le confinement, se sont mis à faire des vidéos mêlant musique et publicité. Mais nous, on le faisait déjà avant et on a juste accéléré le rythme pendant le confinement. Pas mal de personnes nous disaient que ça ne sert à rien de faire des vidéos et au final, maintenant, on voit que tout le monde le fait parce qu’au final plus personne ne peut se produire sur scène, c’est de plus en plus compliqué d’être visible avec tout ce qui se passe en ce moment. Ce n’était pas réfléchi à la base »

Une collaboration avec l’un des acteurs d’Harry Potter, Tom Felton

Si les garçons ont collaboré avec de nombreux tops-liners sur leur album qui ne sont pas mentionnés car pour certains cela ne correspondait plus avec leur projet actuel ou ils ne souhaitaient tout simplement pas être mis en lumière, un seul featuring est à noter, avec Tom Felton, jouant Drago Malefoy dans les films d’Harry Potter : « Il nous a parlé suite à la vidéo remix qu’on avait fait d’Harry Potter et très vite il nous a parlé de notre musique en nous disant qu’il nous écoutait sur Spotify et que c’est très lourd ce qu’on faisait, il nous a dit envoyez-moi si vous avez des sons, je fais un peu de son aussi. En fait, ça fait partie de ses projets à côté de sa carrière d’acteur qu’il aimerait vraiment bien développer. On lui a envoyé des trucs dès qu’il nous demandait quelque chose, on s’y attelait, mais vraiment à fond. En fait, il était impressionné par cette réactivité et du fait qu’on lui envoie autant de choses puisque des fois, il nous a envoyé des idées et il nous disait est-ce que vous connaissez le sample de tel titre et nous on allait écouter le sample et on lui envoyait un remix avec ce sample, etc. Il a bien apprécié, et un jour, il nous a dit les gars, j’ai vu que vous étiez sur votre album, et j’aimerais qu’on collabore ensemble et qu’on fasse un titre. Et du coup, là, on a commencé, nous, à lui envoyer des trucs sur lesquels on voulait qu’il collabore ».

L’album de Trinix « Altitude » est disponible en physique ainsi qu’en digital. Vous pouvez également retrouver leur morceau, « Gunshot » sur Hotmixradio New !

Contenus associés

Les interviews

Radios associées

Pub

Facebook

Twitter

fermer Nous sommes en Facebook Live ☺ fermer
fermer REGARDEZ CE QUE VOUS ECOUTEZ ☺ fermer
Réduire
  • Loading..
  • 00:00

    Détacher le player

    Vous avez écouté

    AUDIO

    • MD
      • HQ
      • MD
      • SD

    Silence