À la découverte de Chiloo : Mon objectif, c’est qu’on soit tous fiers du projet quand on sort 

Par 02/07/2021

Jeune talent du rap français, Chiloo est bien décidé à se hisser au sommet. L’artiste, qui avait déjà sorti quelques titres auparavant, est de retour avec un projet nommé « Addictions » à absolument découvrir si vous ne l’avez toujours pas vu. Alors qu’il vient d’annoncer un concert à la Maroquinerie à Paris le 2 décembre, Chiloo s’est confié sur ses débuts et nous a expliqué la création de ce projet récent, avant d’enchainer sur un premier album prévu pour le premier trimestre 2022.

© Emma CORTIJO

Un freestyle à la radio qui a changé sa carrière

C’est dans les locaux de sa maison de disques que nous avons rencontré Chiloo, tout sourire, qui nous a réservé un accueil très chaleureux. L’artiste est familier avec ce média, puisque c’est lors d’un stage de seconde à la radio, qu’il a pu rencontrer son manager, Sélim, qui lui a proposé de faire un freestyle à la radio : « J’écrivais un petit peu dans ma chambre, j’essayais d’écrire dès que je pouvais. Et là, ça m’a permis de sauter un peu dans le grand bain et de me lancer. Je n’avais rien fait de concret officiellement, officieusement, j’avais sorti des petits trucs que j’ai fait disparaître très rapidement. En fait, j’ai voulu commencer tout de suite avec une sorte d’EP, mais je me suis vite rendu compte que ce n’était pas au niveau, que c’était assez pauvre. Donc j’ai supprimé et j’ai pris mon temps ». Nous lui avons demandé si parfois, il avait le feeling sur ses morceaux et il savait qu’ils étaient bons : « C’est intéressant parce que j’ai l’impression que le feeling tu l’as, à partir du moment où autrui te dis que c’est bien et il y a quelque chose à faire. Il y a des sons que je sens mieux que d’autres, des sons où je me dis qu’il y a un plus gros potentiel, que j’aime plus. Quand j’ai commencé la musique, je faisais mes sons juste pour exprimer ce que je n’arrivais pas à exprimer en face, ce je n’arrivais pas à dire aux gens ». Lorsqu’il a eu un retour de la part de professionnels et du public, Chiloo a pris confiance, et a également pris note des différentes remarques constructives. Il ne cache pas le fait que cependant, sans cette opportunité, il n’aurait pas mis en ligne ce freestyle : « J’avais cette peur liée au premier projet. En fait, je n’étais pas prêt à le faire et je n’étais pas prêt aux retours. Je n’étais pas prêt à la critique. Je n’étais pas prêt à toutes ces choses-là. J’étais jeune, j’avais 15, 16 ans. Donc quand tu te manges un pavé qui dit que c’est éclaté ce que tu fais, c’est compliqué ».

© Emma CORTIJO

Un projet : « Addictions »

Alors que Chiloo nous confie qu’il a arrêté l’école et qu’il fait une année de césure pour se concentrer sur sa musique, l’artiste a posté au fil des semaines un freestyle différent chaque semaine, pour à la fin nous proposer un court-métrage complet. « Alors, on a eu une idée avec mon compositeur. Ils sont deux à travailler sur mes instrumentales et il a eu cette idée de départ que je trouve vraiment bien. Au début, c’était une petite graine. Et puis, au fur et à mesure, il l’a arrosé, il l’a fait grandir. Petit à petit, on a travaillé sur le projet. Au fur et à mesure, on a sorti quelque chose de cohérent et de cool. Ces textes-là on les a écrits pendant une période de studio, je pense que sur 9 titres il y en a 6 qu’on a écrit au studio et peut-être 3 que j’avais déjà écrit avant. Les 6 sur 9 ont été créés dans l’idée justement de sortir ce projet, donc on avait la direction. Bien sûr qu’on a retravaillé les textes, on a peut-être changé des mots, des phrases, mais il n’y a pas eu besoin d’en faire 30 pour choisir les 9, ça a été assez direct ». À savoir que Chiloo n’a pas prévu de sortir ces morceaux en version longue : « Je les vois vraiment comme des freestyles. J’ai du mal à en faire un titre entier. En fait, je préfère me focaliser sur des titres que je crée, dont l’objectif, c’est que ça soit des morceaux, des singles et qu’ils fassent trois minutes ».

Si vous n’avez pas encore vu le projet en vidéo, découvrez ci-dessous le court-métrage, où toutes les scènes s’enchainent à merveille.

Alors qu’une tournée aura lieu à partir du 17 novembre (à Nantes), avant de passer par Toulouse, Lyon, Marseille ou encore Paris à la Maroquinerie le 2 décembre, l’artiste nous confie qu’il a déjà commencé à travailler sur un premier album, qui devrait voir le jour au premier trimestre 2022 : « On va travailler à fond cet été vu que je vais être dispo à 100%. On a déjà une belle base de pas mal de titres d’ailleurs, mais on va en créer encore d’autres pour affiner la plume, affiner le style, trouver une cohérence. J’ai pas envie de sortir un projet pour sortir un projet je veux qu’il y ait une réelle histoire. Mon objectif, c’est qu’on soit tous fiers du projet quand on sort ».

Pub

Facebook

Twitter

fermer Nous sommes en Facebook Live ☺ fermer
fermer REGARDEZ CE QUE VOUS ECOUTEZ ☺ fermer
Réduire
  • Loading..
  • 00:00

    Détacher le player

    Vous avez écouté

    AUDIO

    • MD
      • HQ
      • MD
      • SD

    Silence