Ogee : « Je n’ai jamais lâché la musique »

Par 15/07/2021

Son premier EP « Prisme » vient de sortir. Son nom ne vous dit peut-être rien et pourtant Ogee cumule les followers sur Tik-Tok. Après une participation à The Voice, la jeune artiste, signée sur le label de K-Maro, E47, est venue nous voir quelques semaines avant pour nous parler de son parcours et nous présenter ce premier disque.

Une passionnée de musique

Elle vient d’avoir 18 ans. Ogee, de son vrai nom Océane Guichard vient de sortir son premier EP, « Prisme » et s’est confiée à notre micro sur sa passion pour la musique qu’elle a depuis toute petite : « J’ai commencé toute jeune. Je pense que j’avais 2/3 ans. J’écoutais de l’opéra avec mon grand-père. C’est ce qui m’a complètement bercé toute mon enfance. Et puis après, j’ai eu l’occasion de faire The Voice Kids, j’ai pu signer dans un super label, etc. J’ai eu plein de belles opportunités. Je n’ai jamais lâché la musique ». Si cette expérience dans The Voice ne lui a – selon ses mots – « pas apporté une visibilité gigantesque », elle a cependant permis à la jeune artiste d’avoir une certaine crédibilité dans la musique, d’autant plus qu’elle cumule les casquettes en étant également influenceuse. Tout s’est passé très vite pour elle, pendant le premier confinement : « Je ne saurais même pas expliquer comment c’est possible, mais c’est monté d’un coup. C’est un truc de couture qui avait trop intéressé les gens parce que j’avais dit je ferai une autre vidéo pour faire la suite du truc. Du coup, les gens se sont abonnés pour voir la suite et il y a un algorithme sur Tik-Tok qui fait que les vidéos des gens inconnus qui commencent tout juste sont mises en avant ». Une mise en avant qui fait que la jeune artiste cumule aujourd’hui plus d’1,6 million de fans qui la suivent au quotidien sur ce réseau.

À savoir que la chanteuse était déjà signée en label avant même sa participation à The Voice : « On a signé il y a 4 ans un contrat de management, ça fait vraiment un petit moment, c’était avant The Voice. Et justement, quand on s’est rencontrés via un ami qui me suit depuis toute petite, qui a attendu que je sois assez mature entre guillemets pour me présenter et me lancer dans le grand bain. Quand j’ai rencontré Cyril, on a eu cette proposition de The Voice, on s’est dit est ce qu’on fait? Est-ce qu’on ne fait pas? En fait, on avait le temps avant de sortir des sons, on voulait vraiment me trouver, moi, artistiquement. Donc, on a pris The Voice, on a pris le temps de cette expérience pour me trouver un petit peu ».

Si elle proposait au début des morceaux en anglais, c’est finalement le premier titre de cet EP, « La Favorite », qui a agi comme un déclic : « Quand je me suis enfin mis au français, je me suis libérée. C’était très différent. Du coup, la création était beaucoup plus agréable. Quand je fais du français, je ne me cache pas derrière des paroles que des gens ne peuvent pas comprendre. Je me cache derrière rien fait. Je suis sans filtre en français. J’avais même un stock un monstre de chansons en anglais derrière qui m’attendaient. On avait un vrai projet en anglais de base, j’avoue. Mais à un moment, je me suis posée, je me suis dit est-ce que t’es sûre et certaine que c’est une bonne idée. En soi, je pourrais continuer en anglais, mais aujourd’hui, j’ai une communauté. J’ai aussi envie de leur faire plaisir, qu’ils comprennent ce que je dis et à force de réfléchir je me suis rendue compte que même pour moi, c’était mieux de faire du français ». À savoir que sur cet EP, Ogee a notamment travaillé avec Bilal Hassani et Matthieu Mendès.

L’amour en thème principal

Aussi surprenant que cela puisse paraître et contrairement à nos attentes, la chanteuse nous offre un premier EP avec de nombreuses ballades : « Bizarrement, c’est ce qu’on ne voulait pas. Après, on a d’autres surprises qui vont arriver pendant l’été, avec des choses un plus summer mais c’est des sons qui ont pris plus de temps que prévu. Je suis passée par des phases un petit peu compliquées et c’était dur de poser sur des trucs très up tempos, etc par rapport à mon mood, je sais que je vais écrire des chansons de personnes qui ne va pas bien. Donc, au final, ça s’est transformé en petit EP de ballades. Mais je suis très fière de ces chansons-là » nous confie-t-elle. Parmi les thèmes abordés, l’un est prédominant : l’amour : « Comme beaucoup d’artistes aujourd’hui, c’est vrai que les histoires et les peines de coeurs, ça aide beaucoup à écrire. Mais il y a aussi des histoires d’amitié, etc. C’est beaucoup de sous entendus dans mes chansons. C’est vrai que c’est très, très axé sur l’amour ». Elle nous avoue également qu’elle est très impliquée dans le droit des femmes, et qu’elle aimerait s’engager musicalement sur ce sujet, même s’il s’agit d’un thème un peu plus délicat.

Ogee a hâte de voir les retours sur ces morceaux et de pouvoir partager cet EP sur scène avec ses fans. En attendant de pouvoir la découvrir en live, retrouvez l’intégralité de son interview dès maintenant en podcast audio.

Les interviews

Pub

Facebook

Twitter

fermer Nous sommes en Facebook Live ☺ fermer
fermer REGARDEZ CE QUE VOUS ECOUTEZ ☺ fermer
Réduire
  • Loading..
  • 00:00

    Détacher le player

    Vous avez écouté

    AUDIO

    • MD
      • HQ
      • MD
      • SD

    Silence